Finlande

S.E. Mme Tarja Halonen, Président

24 septembre 2010 (65e session)

Finland
Statement Summary: 

Mme TARJA HALONEN, Présidente de la République de Finlande, a déclaré que les changements climatiques et la récente crise économique et financière ainsi que la sécurité alimentaire sont trois questions qui appellent au changement.  Le monde a besoin d’une approche du développement qui est économiquement, socialement et écologiquement viable, s’est-elle expliquée.  Paraphrasant le mahatma Gandhi, elle a dit: « le monde a assez pour répondre aux besoins de chacun mais pas assez pour satisfaire l’avidité de tous ».

La Présidente a réaffirmé l’engagement de son pays en faveur d’un accord climatique ambitieux.  Pour arriver à notre objectif, a-t-elle conseillé, il faut mobiliser les ressources nécessaires, s’assurer d’une coopération impliquant les États, les organisations non gouvernementales (ONG), le secteur privé et les citoyens ordinaires, en sachant que les solutions durables aux défis mondiaux ne peuvent être trouvées sans une participation active des femmes aux processus de prise de décisions à tous les niveaux.

Dans ce contexte, elle s’est dite honorée de coprésider le Groupe de haut niveau du Secrétaire général sur la durabilité aux côtés du Président sud-africain, Jacob Zuma.  Elle s’est aussi dite encouragée par les discussions de cette semaine et la création d’ONU-femmes qui contribuera à la promotion des droits des femmes dans le monde.

Mme Halonen a ensuite réaffirmé la valeur de la trinité paix et sécurité; développement et droits de l’homme avant de demander que la protection des droits de l’homme soit intégrée dans les efforts de consolidation de la paix et la gestion des crises à l’échelle mondiale.  Elle a notamment exigé que l’on mette un terme à l’impunité et a réaffirmé le soutien de son pays au travail de la Cour pénale internationale. 

Mme Halonen a proposé une approche sur le long terme qui intègrerait des programmes de développement et le règlement des conflits.  Dans ce contexte, elle a rappelé le rôle précieux des organisations régionales et des activités de médiation des Nations Unies.


Source

Déclaration

Sessions précédentes