Congo

S.E. M. Basile Kouebe, Ministre des affaires étrangères

24 septembre 2010 (65e session)

Congo
Statement Summary: 

M. BASILE IKOUEBE, Ministre des affaires étrangères et de la coopération du Congo, s’est félicité de l’adoption d’un plan d’action au cours du Sommet sur les OMD qui s’est tenu récemment, avant d’affirmer l’engagement du Congo à atteindre ces OMD.  L’Afrique, a-t-il souligné par la suite, sort d’un cycle de violences armées qui ont mis à mal son évolution vers le développement et la prospérité.  Mais grâce aux efforts de l’Union africaine avec l’appui de la communauté internationale et des dirigeants africains, de nombreux conflits sont en voie d’être résolus, s’est-il satisfait.  En dépit des difficultés constatées dans la conduite des processus électoraux, la démocratie s’installe indéniablement en Afrique, a en outre estimé le Ministre en fondant l’espoir de voir se dérouler dans un climat apaisé les prochaines échéances électorales qui auront lieu, notamment, en Centrafrique et en Côte d’Ivoire.  Concernant l’Afrique centrale, le Ministre a estimé que l’ouverture imminente du Bureau des Nations Unies dotera sa sous-région d’un instrument supplémentaire qui contribuera à promouvoir la bonne gouvernance et à renforcer la paix, la coopération et le développement.

M. Ikouebe, a également expliqué que le Congo avait œuvré âprement pour asseoir la paix et la réconciliation sur son territoire, après les événements l’ayant endeuillé dans les années 90.  Il s’est ensuite appesanti sur les relations de bon voisinage qu’il entretient avec les autres États.  Ces relations trouvent une parfaite illustration dans la manière avec laquelle le Congo gère la crise humanitaire résultant de l’arrivée de plus de 100 000 ressortissants de la province de l’Équateur en RDC, sur son sol, a-t-il souligné.  Évoquant le sujet de la biodiversité, il a rappelé que son pays compte parmi les pays qui abritent le bassin du Congo, lequel représente un important puits de carbone.  « Nous ne doutons pas que les conclusions de la prochaine Réunion de Nagoya, au Japon, sur la biodiversité porteront un regard sur les conclusions du récent segment de haut niveau sur la biodiversité, organisée par l’Assemblée générale », a-t-il conclu.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jean-Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou Nguesso
    Président
  • S.E. M. Jean-Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou Nguesso
    Président
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou-Nguesso
    Président