Yémen

S.E. M. Abubakr Al-Qirbi, Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. ABUBAKR AL-QIRBI, Ministre des affaires étrangères du Yémen, s’est attardé sur les activités des groupes d’insurgés chiites qui prennent l’État pour cible et terrorisent les populations, forçant une partie des ressortissants yéménites à prendre la fuite et à grossir les rangs des réfugiés démunis.  M. Al-Qirbi a expliqué qu’à ce problème de sécurité intérieure, « derrière lequel on trouve la trace d’Al-Qaida », s’est ajoutée la crise financière mondiale qui a entraîné la chute des prix du pétrole et, ce faisant, mis un coup d’arrêt à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté.  

Le Ministre yéménite a déploré qu’en dépit de ces difficultés, la part de l’aide publique au développement (APD) réservée au Yémen demeure la plus faible de tous les pays les moins avancés.  Il a appelé la communauté internationale et tous les partenaires du Yémen à assumer leurs responsabilités; le développement étant une des conditions préalables à la sécurité du pays et, au-delà, de la région dans son ensemble.

M. Al-Qirbi a ensuite rendu hommage au « courage et à la ténacité » des Palestiniens, un peuple que la communauté internationale a abandonné à sa condition de démuni.  « Quand va-t-on répondre aux demandes légitimes des Palestiniens », a-t-il demandé, avant d’encourager ces derniers à s’unir pour faire triompher leur cause.  M. Al-Qirbi a par ailleurs mis de nouveau la communauté internationale devant ses responsabilités concernant la nécessité de réintégrer la Somalie dans le concert des nations pour renforcer la paix et la stabilité dans la région de la corne de l’Afrique. 

Pour ce qui est du Soudan, il a rejeté le mandat d’arrêt de la CPI contre le Président Al-Bashir, « un mandat pris en violation de la souveraineté du Soudan ».  Enfin, le Ministre a plaidé pour l’élargissement du Conseil de sécurité, un organe qui doit veiller aux intérêts de tous les États Membres, dans le cadre de délibérations plus transparentes, qui, seules, permettront de mettre fin à l’usage abusif du droit de veto et aux politiques de deux poids deux mesures.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Président
  • S.E. M. Jamal Abdullah Al-Sallal
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubaker al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abdrabuh Mansour Hadi Mansour
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubakr A. Al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abubakr Al-Qirbi
    Ministre des affaires étrangères