Nicaragua

S.E. M. Samuel Santos López, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2009 (64e session)

Statement Summary: 

M. SAMUEL SANTOS LÓPEZ, Ministre des affaires étrangères du Nicaragua, a déclaré que son pays est l’un des plus sût du continent sud-américain.  Il a cité la lutte contre le crime organisé et les crimes de droit commun que mène le Nicaragua.  Il a déclaré que son pays combattait fermement la criminalité et le crime organisé de manière exemplaire, et que cela était reconnu par les organisations internationales.  Cette lutte ne se fait pas seulement avec des mesures coercitives et des sanctions pénales, mais aussi par des réformes favorables à un mode alternatif de développement visant la réduction de la pauvreté et la marginalisation des individus.

Concernant la sécurité alimentaire, M. Santos López a déclaré que cette dernière ne pouvait être laissée entre les mains d’une poignée de groupes avides qui veulent contrôler l’agriculture mondiale.  Il y a suffisamment à manger pour nourrir deux fois la population actuelle de la planète, a dit le Ministre.  Mais alors que dans certains pays la production agricole nourrit les besoins en carburant des voitures, dans d’autres, les enfants meurent de faim, a-t-il déploré.

Abordant le dossier cubain, le Ministre des affaires étrangères du Nicaragua a déclaré que son pays était l’ennemi du terrorisme; y compris le terrorisme d’État.  En ce sens, a-t-il demandé, combien de résolutions l’Assemblée générale devra-t-elle encore adopter pour que l’embargo imposé à Cuba soit levé?  Il a rappelé qu’elle en avait déjà adopté 17 sur la question.  Sur le dossier palestinien; il a invité Israël à se retirer des territoires occupés.  Nous nous tenons sans condition aux cotés du peuple palestinien, a-t-il dit.  Il a également  annoncé que son pays avait noué des relations diplomatiques avec la « République d’Abkhazie ».  Concernant le Honduras; il a mis en garde contre les exactions qui s’y perpétuent.  « Nous dénonçons devant cette tribune », a-t-il dit, « l’assassinat qui est en train d’être commis contre le peuple hondurien, et notamment contre le Président Zelaya ».

Sur les réformes de l’ONU, le Ministre a affirmé qu’on ne peut plus concevoir un Conseil de sécurité qui abuse du droit de veto.  Il est temps, a-t-il dit, que l’Assemblée générale devienne le lieu où les décisions sont prises.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Denis Ronaldo Moncada Colindres
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme María Rubiales de Chamorro
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Moises Omar Halleslevens Acevedo
    Vice-président
  • S.E. M. Moisés Omar Halleslevens Acevedo
    Vice-président
  • S.E. M. Samuel Santos López
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Samuel Santos López
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Samuel Santos López
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Samuel Santos López
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Samuel Santos López
    Ministre des affaires étrangères