Turkménistan

S.E. M. Gurbanguly Berdimuhamedov, Président

29 septembre 2018

Statement Summary: 

M. GURBANGULY BERDIMUHAMEDOV, Président du Turkménistan, a estimé que cette session de l’Assemblée générale prenait place dans un contexte politique international complexe.  « En dépit des efforts des Nations Unies, la situation dans de nombreuses régions du globe est compliquée, du fait de la profération de nombreux conflits et de la baisse du niveau général de la confiance mutuelle », a-t-il déclaré.  Pour lui, les Nations Unies « ont un rôle à jouer dans la préservation des fondations de l’ordre international, sur la base des principes de dialogue pacifique et respectueux ».  La validité de la mission de l’Organisation ne peut faire aucun doute, car c’est la seule organisation désignée pour assurer la coopération et pour renforcer la sécurité internationale ainsi que le développement durable.  Le Turkménistan propose de faire de 2019 « l’Année de la Paix et de la Confiance », pour élaborer des mesures spécifiques qui pourraient réduire les tensions et favoriser la résolution des conflits par la voie diplomatique. 

Pour la région de l’Asie centrale, assurer une paix générale et de longue durée est une question clef, a affirmé M. Berdimuhamedov, pour qui le combat contre le terrorisme est la question la plus importante de l’ordre du jour régional.  Néanmoins, la coopération pour parvenir au désarmement est importante, la lutte contre le trafic de drogue et le soutien économique à l’Afghanistan le sont aussi, afin d’assurer sécurité et développement stable.  « C’est pourquoi nous pensons qu’il est crucial d’impliquer l’Afghanistan en tant que partenaire de premier plan dans l’application des projets concernant l’énergie, le transport et les communications », a poursuivi le Président.  En travaillant avec constance, notre pays met en application le projet de construction d’une canalisation de gaz, d’un réseau d’alimentation électrique et de fibres optiques sur la ligne Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde, a-t-il expliqué.  Le Turkménistan continue en outre à fournir une assistance humanitaire à l’Afghanistan, notamment en envoyant des convois d’assistance, en construisant des installations sociales, en formant des spécialistes économique et sociaux. 

Le Turkménistan a pris une part active dans l’élaboration du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et a mis sur la table un certain nombre de propositions spécifiques, a fait valoir M. Berdimuhamedov.  « Nous avons établi les mécanismes adéquats pour coopérer avec les Nations Unies », a-t-il ainsi déclaré.  De même, « nous prêtons une grande attention pour assurer la disponibilité et l’utilisation rationnelle de l’eau potable et de l’assainissement ».  Le Président a dit croire fermement que l’eau est un héritage commun de toutes les nations et qu’un accès équitable à une eau propre et consommable est un droit fondamental de l’humanité.  Estimant que l’égalité des droits, le respect mutuel et la reddition des comptes devraient être les critères principaux qui déterminent les relations entre les États d’Asie Centrale, il a affirmé que les questions relatives à l’eau et à l’énergie devraient être résolues sur la base du droit international, de la prise en compte des intérêts de chacun et, enfin, sur la base de la participation active des organisations internationales, en particulier des Nations Unies.

Le sauvetage de la mer d’Aral fait partie des enjeux importants de la coopération entre les pays de la région, a poursuivi le Président, pour qui ce n’est toutefois plus seulement un problème régional: sa préservation concerne la communauté internationale.  C’est pourquoi le Turkménistan s’est impliqué dans l’élaboration d’un programme spécial des Nations Unies pour le bassin de la mer d’Aral.  M. Berdimuhamedov a appelé les États Membres des Nations Unies à soutenir cette initiative.  De même, le devenir de la mer Caspienne est important.  En ce sens, la signature de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne par les chefs d’État des pays riverains le 12 août 2018 a ouvert des perspectives concernant la transformation de la région de la mer Caspienne en une région stratégique pour le transit et le transport et en hub d’énergie d’importance international, a encore fait valoir le Président du Turkménistan.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Aksoltan Ataeva
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Rashid Meredov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Aksoltan Ataeva
    Représentant permanent
  • S.E. M. Rashid Meredov
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Rashid Meredov
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Rashid Meredov
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Gurbanguly Berdimuhamedov
    Président
  • S.E. M. Gurbanguly Berdimuhamedov
    Président