Israël

S.E. M. Benjamin Netanyahu, Premier Ministre

19 septembre 2017

S.E. M.Benjamin Netanyahu

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. BENJAMIN NETANYAHU, Premier Ministre d’Israël, a estimé que « nous sommes au beau milieu d’une grande révolution ».  En effet, de nombreux pays du monde « se sont réveillés », et ont compris ce que des investisseurs comme Warren Buffet ou des compagnies comme Google savent depuis longtemps: à savoir qu’Israël, « c’est la nation de l’innovation et des technologies de pointe », a affirmé le Chef du Gouvernement. 

Selon lui, ces pays, qui sont de plus en plus nombreux à se rendre en Israël, reconnaissent aussi les capacités exceptionnelles de l’État hébreu en matière de sécurité et de lutte antiterroriste.  « Vous ne le savez peut-être pas, mais vos gouvernants travaillent en étroite coopération avec Israël pour mieux vous protéger », s’est enorgueilli M. Netanyahu. 

Il a ensuite rendu hommage au Président des États-Unis, M. Donald Trump, qui a été le premier chef d’État américain à faire d’Israël une étape de sa tournée internationale inaugurale, ainsi qu’au Premier Ministre de l’Inde, M. Narendra Modi, qui a effectué en juin dernier une visite officielle, « premier déplacement d’un chef du gouvernement indien » en Israël.  « Après 70 ans, le monde embrasse Israël », a résumé le Premier Ministre.  « Je compte aller un jour en Antarctique pour rendre visite aux pingouins qui, paraît-il, sont des amis d’Israël », a-t-il plaisanté.

Le Premier Ministre s’est ensuite élevé contre les résolutions injustes qu’aurait adoptées l’Organisation contre son pays, reprochant par exemple à l’UNESCO d’avoir classé Hébron au patrimoine mondial de l’humanité comme site « palestinien ».  Toutefois, en dépit de ces « absurdités » et de ces « événements grotesques », des changements positifs s’amorcent, y compris à l’ONU, a-t-il constaté. 

M. Netanyahu en a voulu pour preuve la déclaration, ce matin, du Secrétaire général, M. António Guterres, qui a affirmé que la négation de l’État d’Israël était inacceptable.  Et il a de nouveau remercié le Président Donald Trump et sa Représentante permanente auprès des Nations Unies, Mme Nikki Haley, de « défendre » Israël à l’ONU.  « Aucun discours prononcé à la tribune des Nations Unies n’a été plus courageux que celui de M. Trump ce matin », a lancé le Chef du Gouvernement en faisant référence aux propos que celui-ci a tenus sur la République islamique d’Iran, qui « mène une campagne de conquête dans l’ensemble du Moyen-Orient ».

« Il y a deux ans, j’ai expliqué en quoi l’accord nucléaire n’empêchera pas la nucléarisation de cet État », a-t-il rappelé.  À l’expiration de ses clauses, « une ombre s’abattra sur la région et le reste du monde », permettant à Téhéran de développer son arsenal, a prévenu le Premier Ministre. 

Le raisonnement de ceux qui continuent de défendre cet accord est exactement le même que celui des défenseurs de l’accord nucléaire signé avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), a-t-il analysé.  « Si rien n’est fait, l’accord avec l’Iran connaîtra le même sort », a-t-il prévenu.  « Changez cet accord, ou annulez-le.  Améliorez-le ou renoncez-y », a insisté M. Netanyahu, en plaidant pour que l’on se débarrasse de la « clause de péremption ».

Car lorsque les sanctions contre l’Iran seront éliminées, ce régime ne rejoindra pas la communauté des nations, mais la « dévorera ».  D’ores et déjà, il répand son « rideau de tyrannie » partout au Moyen-Orient.  « Mais jamais la lumière d’Israël ne sera éteinte », a tonné le Premier Ministre en anglais et en hébreu. 

« Nous empêcherons l’Iran d’ouvrir de nouveaux fronts terroristes », a-t-il averti, tout en adressant un message au peuple iranien: « Vous n’êtes pas nos ennemis, mais nos amis. »  « Quand le jour de votre libération arrivera, elle sera suivie de la réconciliation entre nos deux peuples », a assuré le Premier Ministre. 

Après avoir rappelé qu’Israël avait fait la paix avec la Jordanie et l’Égypte, il a dit que son pays s’engageait à parvenir à la paix avec tous ses voisins arabes, y compris les Palestiniens. 

En conclusion, il a tenu à rappeler les bienfaits apportés par Israël partout dans le monde, faisant de ce pays une puissance montante largement reconnue.


Source

---------------

Droit de réponse (19 septembre 2017)

Exerçant son droit de réponse, le représentant de la République islamique d'Iran a répondu à Israël.

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Avigdor Liberman
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Benjamin Netanyahu
    Premier Ministre