Côte D'Ivoire

S.E. M. Alassane Ouattara, Président

22 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Alassane Ouattara

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. ALASSANE OUATTARA, Président de la Côte d’Ivoire, a invité tous les pays développés à respecter l’intégralité de leurs engagements vis-à-vis des pays en développement, dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de développement durable et du financement du développement.  M. Ouattara a indiqué que, pour sa part, la Côte d’Ivoire entendait mobiliser les moyens nécessaires à la réalisation de ces objectifs, notamment à travers son Programme national de développement 2016-2020.  Il s’est également félicité du fait que la bonne situation économique de son pays lui ait d’ores et déjà permis d’améliorer tous ses indicateurs sociaux et d’amorcer un processus de réduction de la pauvreté.

Le Président de la Côte d’Ivoire a par ailleurs insisté sur la nécessité de mettre fin aux nombreux conflits en cours, en particulier en Syrie, au Moyen-Orient, au Soudan du Sud et au Mali.  Il a toutefois constaté que le Conseil de sécurité, dans sa configuration et son fonctionnement actuels, ne sera pas en mesure d’y parvenir.  C’est pourquoi, il a appelé à une réforme globale du Conseil qui permettrait de renforcer sa légitimité.  Par ailleurs, M. Ouattara a appelé la communauté internationale à se mobiliser pour lutter contre le terrorisme.  « Si rien n’est fait collectivement pour supporter le coût de la sécurité de tous, nos pays en développement investiront dans leur sécurité nationale les ressources qui manqueront demain aux investissements sociaux prioritaires », a-t-il mis en garde.

Concernant la situation politique de la Côte d’Ivoire, M. Ouattara a rappelé que le pays avait organisé, « avec succès », l’élection présidentielle d’octobre 2015, qui a permis, selon lui, de « sceller le retour à la paix et à la stabilité ».  Il a également indiqué que la Côte d’Ivoire allait, dans les prochains mois, élire un nouveau parlement et se prononcer sur le projet d’une nouvelle constitution.  « Au regard des progrès satisfaisants réalisés ces dernières années dans le pays, le Conseil de sécurité a levé, en avril 2016, le régime des sanctions qui pesait sur la Côte d’Ivoire depuis 2014 », a-t-il salué, en ajoutant que l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) achèvera son mandat en juin 2017, après 12 années de présence continue.  « Le Gouvernement ivoirien est particulièrement fier de cette évolution, qui apparaît désormais dans l’histoire des opérations de maintien de la paix comme une véritable « success story », s’est félicité M. Ouattara, tout en appelant les États Membres à appuyer la candidature de la Côte d’Ivoire à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2018-2019.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Claude Stanislas Bouah-Kamon
    Représentant permanent
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Daniel Kablan Duncan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. JEAN-MARIE KACOU GERVAIS
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Laurent Gbagbo
    Président