Paraguay

H.E. Mr. Fernando Lugo Méndez, President

21 September 2011 (66th Session)

H.E. Mr.Fernando Lugo Méndez

UN Photo / Download

Statement Summary: 

M. FERNANDO LUGO MENDÉZ, Président du Paraguay, a déclaré qu’il fallait avant tout replacer l’être humain au centre du développement et des préoccupations de l’univers.  « Comment peut-on se réjouir des avancées technologiques quand une partie de l’humanité doit mendier pour manger? », s’est-il interrogé.  M. Mendéz a déploré la pauvreté des régions dont les ressources naturelles font pourtant la richesse de leurs voisins.  Il s’est inquiété de la croissance démographique et du fossé des inégalités.  Au Paraguay, la population a augmenté de plus de 15% en 2010.  « La solidarité est un impératif moral mais aussi une réalité nécessaire pour le progrès et pour combattre la face obscure de l’ignorance que sont la violence et le crime », a-t-il poursuivi.  De l’avis du Président du Paraguay, la conquête du bien-être pour tous doit être le modèle de notre époque.  « Quand prendrons-nous conscience en Amérique latine que nous sommes les pays exportateurs de nature, d’oxygène, d’eau douce, d’aliments et d’énergie? », a-t-il dit.  Il n’est pas logique que ces pays continuent d’être soumis à la pauvreté.

 

« Le Paraguay réaffirme son engagement en faveur du multilatéralisme, avec un nouvel ordre mondial démocratique et égalitaire qui garantisse le développement intégral de nos peuples », a poursuivi M. Mendéz.  Dans cet esprit, il a salué le thème de la soixante-sixième session de l’Assemblée générale sur le renforcement du rôle de la médiation dans le règlement pacifique des différends.  Le Président a rappelé que son pays participait activement aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, dont la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).  Il a estimé que la démocratisation du Conseil de sécurité revêtait un caractère urgent et que le Conseil devait se concentrer sur le maintien de la paix et la sécurité internationales.  M. Mendéz a fermement condamné l’embargo imposé à Cuba car, a-t-il dit, il constitue une violation des principes du droit international.  Par ailleurs, il a préconisé une nouvelle architecture financière internationale qui permette d’éviter les crises cycliques ainsi que la création de mécanismes régionaux de coordination économique et financière.  Il a plaidé la cause des pays en développement sans littoral maritime.  Le Paraguay a décidé de présenter sa candidature au Conseil des droits de l’homme pour la période 2014-2017, a-t-il annoncé, avant de rappeler que son pays était à l’origine de l’initiative pour une « Journée internationale de l’amitié ».   


Source

Statement

Video

English

Previous Sessions

  • H.E. Mr. Eladio Ramón Loizaga Lezcano
    Minister for Foreign Affairs
  • H.E. Mr. Horacio Manuel Cartes Jara
    President
  • H.E. Mr. José Antonio Dos Santos
    Permanent Representative
  • H.E. Mr. Horacio Manuel Cartes Jara
    President
  • H.E. Mr. Luis Federico Franco Gómez
    President
  • H.E. Mr. Héctor Lacognata
    Minister of External Affairs