Micronésie (États fédérés de)

S.E. M. David Panuelo, Président

22 septembre 2022

Résumé de la déclaration: 

 M. DAVID PANUELO, Président et Chef du Gouvernement des États fédérés de Micronésie, a attiré l’attention sur le fait que la menace la plus persistante pour la sécurité du Pacifique et du monde est le changement climatique anthropique.  À cet égard, il a exhorté les pays développés à renouveler leurs engagements au titre de l’Accord de Paris, et ce, en fournissant des financements adéquats et accessibles pour concrétiser les objectifs d’atténuation et d’adaptation et réparer les dommages déjà causés par les changements climatiques.  Sur ce dernier point, il a proposé que figure à l’ordre du jour de la COP27 la création d’un fonds d’intervention qui deviendrait opérationnel à la date de la COP28.  S’il a rappelé l’urgence de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés par le biais d’une réduction durable des émissions de gaz à effet de serre, il a souligné que les communautés les plus vulnérables doivent dès maintenant pouvoir compter sur l’aide internationale pour se reconstruire.

Il a ensuite indiqué que la recherche montre que les seuls efforts pour réduire le CO2 ne suffiront pas pour refroidir la planète à court terme, l’effort devant porter à long terme sur la réduction des émissions de méthane –le deuxième gaz à effet de serre le plus puissant- et de l’utilisation des polluants climatiques, sans quoi le monde ne sera pas en mesure d’atteindre l’objectif de ne pas dépasser la limite supérieure de 2 degrés au cours des deux prochaines décennies.  La Micronésie exhorte tous les pays à mettre en œuvre l’Engagement mondial sur le méthane pour réduire de 30% les émissions de ce gaz d’ici à 2030, a ainsi déclaré M. Panuelo.  Il a rappelé qu’à chacune de ses interventions à la tribune de l’Assemblée générale, il avait demandé aux États-Unis et à la Chine de mettre de côté leurs différends politiques et économiques pour travailler ensemble à la résolution de la crise climatique.  « Votre capacité à coopérer sur les changements climatiques sera nécessaire pour garantir à notre monde qu’il demeure habitable pour les générations futures et pour éviter un irréversible effondrement civilisationnel », a-t-il dit, en s’adressant aux Présidents Biden et Xi.  Enfin, il a jugé impératif que le Comité préparatoire chargé d’élaborer un instrument international juridiquement contraignant sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale achèvent rapidement ses travaux.


Source

Déclaration

Vidéo

Pour changer de langue, veuillez ouvrir la vidéo en grand et cliquer sur les notes de musique en bas de l'écran.



Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes