Lettonie

S.E. M. Egils Levits, Président

21 septembre 2022

Latvia
Résumé de la déclaration: 

M. EGILS LEVITS, Président de la Lettonie, a attiré l’attention sur le fait que l’agression militaire russe contre l’Ukraine menace la sécurité et la stabilité mondiales, la Russie poursuivant au XXIe siècle une politique impérialiste, colonialiste et raciste.  La Russie a envahi la Géorgie en 2008, elle a illégalement annexé la Crimée ukrainienne en 2014 et elle a employé une rhétorique de plus en plus agressive envers les autres pays voisins, a-t-il ajouté, qualifiant ces agissements de manifestations indéniables des ambitions impérialistes et coloniales russes. 

Nier le droit d’exister d’une autre nation et promouvoir l’idée d’une suprématie russe vitale pour l’avenir du monde, cela s’apparente à du racisme, a poursuivi M. Levits.  Après avoir rappelé les conséquences humanitaires et économiques de la guerre en Ukraine, le Président a estimé que les capacités de la Russie à financer la guerre doivent être jugulées et qu’il fallait, à cette fin, maintenir et renforcer les sanctions internationales frappant les marchés financiers et les secteurs du commerce et de l’énergie russes, ainsi que celles qui visent des personnes physiques et morales. 

M. Levits a indiqué que, depuis le début de la guerre, la Lettonie avait consacré plus de 0,8% de son PIB à l’aide économique, financière et humanitaire à l’Ukraine.  Par ailleurs, pour combler les manques juridiques en matière de guerre d’agression, « soit la plus grave des violations de la Charte des Nations Unies », il a appelé à la création, par une résolution de l’Assemblée générale ou par tout autre organisation internationale, d’un Tribunal spécial dont la tâche principale serait d’établir la responsabilité d’agresseur de l’État russe et qui pourrait aussi constituer une partie du mécanisme international de réparation qui, après la guerre, devra veiller à ce que la Russie paye des dommages à l’Ukraine.

Les États baltes ont beaucoup à apporter aux Nations Unies, a conclu le Président letton, qui a souligné que les horreurs de la guerre et de l’occupation coloniale étaient encore dans toutes les mémoires de ces pays.  En tant que petits États, notre intérêt existentiel est de pouvoir compter sur un multilatéralisme efficace, a-t-il ajouté, assurant qu’en tant que candidat à un siège non permanent du Conseil de sécurité en 2025-2026, son pays s’efforcerait, s’il est élu, de contribuer à un fonctionnement de cet organe plus transparent, cohérent, efficace et redevable.


Source

Déclaration

Vidéo

Pour changer de langue, veuillez ouvrir la vidéo en grand et cliquer sur les notes de musique en bas de l'écran.



Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes