Italie

S.E. M. Mario Draghi, Président du Conseil

20 septembre 2022

Italy
Résumé de la déclaration: 

M. MARIO DRAGHI, Président du Conseil des Ministres de lItalie, a dénoncé l’invasion de l’Ukraine qui foule aux pieds les valeurs et les règles de la sécurité internationale.  Aider l’Ukraine à se protéger n’était pas le choix juste à faire, c’était le seul choix conforme aux idéaux de justice et de fraternité qui sont au fondement de la Charte, a-t-il affirmé.  « Nous avons répondu à l’appel à l’aide lancé par le Président ukrainien parce qu’une invasion militaire planifiée pendant des mois et menée sur de multiples fronts ne peut être stoppée par la seule force des mots. »  Il a rappelé les sanctions sans précédent imposées contre la Russie afin de la convaincre à retourner à la table des négociations.  Il a salué « l’héroïque contre-offensive » menée par l’Ukraine, grâce à laquelle elle a pu regagner une partie de son territoire.  L’issue du conflit est encore imprévisible mais il semble que Kiev ait engrangé un important avantage stratégique, a-t-il constaté.  M. Draghi a déclaré que l’unité de l’Union européenne et de ses alliés a été fondamentale dans l’aide apportée à l’Ukraine et dans l’imposition des sévères sanctions contre la Russie.  À ce jour, nous avons diminué de moitié notre dépendance au gaz russe et nous comptons parvenir à l’indépendance complète en 2024, a-t-il ajouté.  

Le Président du Conseil des Ministres a appelé l’Union européenne à user de la force de ses institutions pour protéger ses voisins des revendications russes.  Soulignant que la guerre en Ukraine a renforcé le « désir d’Europe » dans de nombreux pays, il a appuyé la candidature de l’Ukraine à l’Union et soutenu l’intégration dans l’Union des Balkans occidentaux, de la République de Moldova et de la Géorgie.  La Russie n’a pas encore montré qu’elle veut la fin du conflit, a déploré M. Draghi, en indiquant que les référendums pour l’indépendance au Donbass sont une nouvelle violation du droit.  L’Italie veut être à la tête des efforts pour parvenir à un règlement, dès que cela sera possible.  « Nous devons répondre à la guerre d’agression de la Russie en réaffirmant les principes qui sont ceux de cette Assemblée: respect des droits humains, coopération internationale et non-belligérance. »  La réaction à la guerre en Ukraine montre que la violence gratuite ne saurait avoir sa place au XXIe siècle, a-t-il dit.  

Poursuivant, M. Draghi a appelé à appuyer les pays les plus vulnérables à faire face aux conséquences des changements climatiques, en citant les inondations tragiques qui ont frappé le Pakistan.  Il a souligné l’engagement indéfectible de l’Italie en faveur de la paix, en rappelant notamment que son pays est le plus grand contributeur en Casques bleus parmi les pays européens.  Il a également rappelé que les migrations sont un phénomène mondial et qu’il doit y être répondu en tant que tel.  Enfin, alors que le contexte actuel doit, selon lui, inviter les États à redécouvrir « l’esprit de coopération », le Président a appuyé l’idée d’une réforme du Conseil de sécurité afin de le rendre plus « représentatif, efficace et transparent ».


Source

Déclaration

Vidéo

Pour changer de langue, veuillez ouvrir la vidéo en grand et cliquer sur les notes de musique en bas de l'écran.



Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Giuseppe Conte
    Président du Conseil
  • S.E. M. Paolo Gentiloni
    Président du Conseil
  • S.E. M. Matteo Renzi
    Président du Conseil
  • S.E. M. Matteo Renzi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Matteo RENZI
    Premier Ministre
  • S.E. M. Enrico Letta
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mario Monti
    Premier Ministre
  • S.E. M. Franco Frattini
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Franco Frattini
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Silvio Berlusconi
    Président du Conseil