Argentine

S.E. M. Alberto Fernández, Président

20 septembre 2022

Argentina
Résumé de la déclaration: 

M. ALBERTO FERNÁNDEZ, Président de lArgentine, a commencé par exprimer sa gratitude pour la solidarité reçue du monde entier en réponse à la tentative d’assassinat contre sa Vice-Présidente, Mme Cristina Fernández de Kirchner, tentative qui cherchait à remettre en question une « œuvre collective vertueuse » qui, l’an prochain, fêtera ses 40 ans.  En 1983 en effet, a rappelé le Chef d’État, nous avons retrouvé la démocratie et entamé un long cycle historique au cours duquel différentes forces politiques se sont succédé au gouvernement.  « Nous, Argentins, avons conclu l’accord « Plus jamais ça » sur le terrorisme d’État et la violence politique.  Nous apprécions la démocratie comme modèle de développement social qui exige le respect des autres dans la diversité.  « Je suis sûr que la violence fasciste qui se fait passer pour du républicanisme ne parviendra pas à modifier ce large consensus auquel adhère la majorité de la société argentine », a déclaré le Président. 

Profitant du malaise généré par la pandémie et des répercussions économiques de la guerre, les discours extrémistes et violents ont prospéré et trouvé un terrain fertile pour semer un sentiment antipolitique au sein de nos sociétés, a analysé M. Fernández.  Ceux qui cherchent à affaiblir et à éroder les démocraties ont des intérêts spécifiques qui les conduisent à promouvoir la polarisation extrême, a-t-il ajouté, appelant à une mobilisation internationale.  Alors que la pandémie a révélé les énormes inégalités à travers le monde, où « la fortune de 10 hommes excède les revenus de 40% de la population de la planète », il a souligné la nécessité de dénoncer ce « modèle d’accumulation » et de renforcer un multilatéralisme coopératif propice à l’état de droit, à la règle de la non-violence et à la réduction des écarts sociaux.   

À cette fin aussi, il est nécessaire d’imposer le dialogue et de rétablir la paix dans le différend enclenché par l’avancée militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, a ajouté M. Fernández.  La sécurité alimentaire doit être garantie pour tous, a-t-il poursuivi, en indiquant que l’Argentine remplirait son rôle de producteur et d’exportateur fiable de vivres et de technologies applicables à la production alimentaire pour en améliorer les performances.  Elle continuera aussi d’augmenter sa production pour fournir au monde des énergies propres.  « Nous disposons des deuxièmes plus grandes réserves mondiales de gaz non conventionnel et des quatrièmes de pétrole non conventionnel, ainsi que d’une importante réserve de lithium et du potentiel nécessaire pour développer l’énergie solaire et éolienne, ainsi que de l’hydrogène à émissions faibles ou nulles », s’est enorgueilli à ce sujet le Chef d’État.  

Le Président a ensuite réaffirmé « les droits de souveraineté légitimes et imprescriptibles » de son pays sur les Îles Malvinas, Géorgie du Sud et Sandwich du Sud, ainsi que les espaces maritimes environnants, qui « font partie du territoire national argentin et sont occupés illégalement par le Royaume-Uni depuis près de 190 ans ».  La demande formulée dans la résolution 2065 en date de 1965 est restée en vigueur et a été réitérée à plusieurs reprises, a rappelé le Chef d’État, rappelant que le Royaume-Uni persiste dans son indifférence à l’appel à reprendre les négociations sur ce différend territorial.  Un différend aggravé, selon lui, par les appels de Londres à exploiter illégalement des ressources naturelles dans la région, sans compter une présence militaire « injustifiée et excessive » dans l’archipel, qui ne fait qu’accroître les tensions dans une « zone de paix et de coopération internationale ».  Aussi, M. Fernández a-t-il demandé au Secrétaire général de renouveler ses efforts pour remplir ce mandat et au Royaume-Uni d’accepter de répondre à l’appel de la communauté internationale et de mettre fin à cette « situation coloniale anachronique ».  Dans ce contexte, a-t-il assuré, l’Argentine est tout à fait prête à retourner à la table des négociations et à rechercher une solution qui mettra fin à ce long conflit de souveraineté. 


Source

Déclaration

Vidéo

Pour changer de langue, veuillez ouvrir la vidéo en grand et cliquer sur les notes de musique en bas de l'écran.



Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes