Trinité-et-Tobago

S.E. M. Denis Moses, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2018

Statement Summary: 

M. DENNIS MOSES, Ministre des affaires étrangères de Trinité-et-Tobago, a indiqué que son gouvernement avait mis au point une stratégie nationale de développement intitulée Vision 2030, « une politique de développement multidimensionnelle et inclusive qui place son peuple au cœur de la réalisation des objectifs de développement durable ».  Compte tenu de l’existence d’asymétries dans l’impact des changements climatiques selon les pays, le Ministre a expliqué que les Orientations de Samoa formaient une composante essentielle de la mise en œuvre de ces objectifs, de même que la Déclaration de San Pedro, adoptée lors de la réunion préparatoire régionale caribéenne des petits États insulaires en développement, qui s’est tenue plus tôt cette année au Belize.  Toujours à propos des changements climatiques, M. Moses a assuré qu’en tant qu’État partie à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, son pays avait l’intention d’opérationnaliser l’Accord de Paris, tout en souhaitant que ce processus soit soutenu par une coopération internationale afin de financer les mesures d’atténuation et d’adaptation. 

Par ailleurs, depuis l’adoption de la Déclaration d’engagement de Port of Spain sur les maladies non transmissibles, signée par les Chefs de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), Trinité-et-Tobago a mis en œuvre un certain nombre de politiques à cet égard, comme le Plan national stratégique pour la prévention et le contrôle de ces maladies, a poursuivi le Chef de la diplomatie trinidadienne. 

Le Ministre a ensuite attiré l’attention sur la question de la cessation des relations bancaires avec les pays de la CARICOM, « étiquetés comme des juridictions fiscales non coopératives ».  Cette situation a considérablement déstabilisé le secteur financier de la région sans prendre en considération les contraintes financières, humaines et techniques auxquelles sont confrontés les États membres de la sous-région, a-t-il déploré.  Par conséquent, les efforts que nous avons déployés pour stabiliser nos économies se sont faits au détriment de notre croissance, et donc n’ont pas permis de faire des gains de développement supplémentaires, a plaidé M. Moses.  Il a donc réitéré l’appel de la CARICOM aux partenaires internationaux à se montrer constructifs à ce sujet.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Dennis Moses
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Moses
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Moses
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Kamla Persad-Bissessar
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Kamla Persad-Bissessar
    Premier Ministre
  • S.E. M. Winston Dookeran
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Surujrattan Rambachan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Kamla Persad-Bissessar
    Premier Ministre
  • S.E. M. Patrick Manning
    Premier Ministre