Ouzbékistan

S.E. M. Bakhtiyor Ibragimov, Président de la délégation

1 Octobre 2018 (73e session)

Statement Summary: 

M. BAKHTIYOR IBRAGIMOV (Ouzbékistan) a déclaré que l’Ouzbékistan connaît actuellement des transformations « radicales et dynamiques », marquées notamment par l’adoption de « stratégies d’actions » quinquennales et des mesures significatives pour rationaliser le système national de protection des droits de l’homme et des libertés, ainsi que pour renforcer le système judiciaire.  Des mesures visent également à libéraliser l’économie pour créer des conditions propices à l’entrepreneuriat libre, à l’inviolabilité de la propriété privée et à l’amélioration du climat des affaires.

Le représentant a dit craindre que le système multilatéral soit à l’épreuve et a jugé essentiel de renforcer le rôle central des Nations Unies.  Outre l’appui qu’il accorde à la réforme en cours de l’Organisation, l’Ouzbékistan est prêt à contribuer aux efforts de promotion de la paix.  Il s’est d’ailleurs porté candidat pour siéger au Conseil des droits de l’homme de 2021 à 2023.  Le représentant a engagé les États Membres à appuyer l’initiative du Président Shavkat Mirziyoyev concernant l’élaboration d’une convention sur les droits des jeunes, rappelant, dans la foulée, l’adoption, en juin 2018 de la Déclaration de Samarcande à l’issue de la Conférence internationale sur le rôle de la jeunesse dans la lutte contre l’extrémisme religieux et le terrorisme.  Un forum asiatique sur les droits de l’homme est également prévu en novembre.

Passant ensuite à la situation régionale, le représentant a indiqué que grâce aux efforts des pays de la région, il a été possible d’instaurer, dans un laps de temps relativement court, une atmosphère politique « fondamentalement nouvelle », de renforcer le niveau de confiance politique et d’assoir des relations de bon voisinage.  Il a expliqué que cette nouvelle donne a permis de réaliser des progrès significatifs dans la démarcation des frontières, la gestion de l’eau et l’utilisation conjointe des réseaux de transport.  Plus précisément, 12 points de passage ont pu être ouverts le long de la frontière de l’Ouzbékistan, dont les relations commerciales avec les États de la région ont augmenté de 20% en 2017 et de 50% pendant les six premiers mois de 2018.  La tenue d’un forum économique régional est d’ailleurs prévue en mars 2019, à Tachkent.

Le représentant a insisté sur l’importance « historique » de la résolution de l’Assemblée générale sur le renforcement de la coopération dans la région d’Asie centrale et a proposé l’élaboration d’un nouveau projet de texte sur la promotion du tourisme durable dans cette même région qui est, a-t-il rappelé, traversée par la Route de la soie.  L’Ouzbékistan a par ailleurs initié la création d’un fonds d’affectation spéciale multipartite pour la sécurité humaine dans la région de la mer d’Aral.  Enfin, le représentant a souligné que l’avènement d’un Afghanistan stable est crucial pour assurer le développement durable de l’Asie centrale et a rappelé que l’Ouzbékistan avait accueilli, en mars de cette année, une Conférence sur l’Afghanistan qui a débouché sur l’adoption unanime de la Déclaration de Tachkent.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Shavkat Mirziyoyev
    Président
  • S.E. M. Abdulaziz Kamilov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abdulaziz Kamilov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abdulaziz Kamilov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Abdulaziz Kamilov
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elyor Ganiev
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Vladimir Norov
    Ministre des affaires étrangères