Ouganda

S.E. M. Ruhakana Rugunda, Premier Ministre

27 septembre 2018

Statement Summary: 

M. RUHAKANA RUGUNDA, Premier Ministre de l’Ouganda, a déclaré que son pays consacre une « quantité raisonnable de temps et de ressources » à la mise en œuvre du Programme 2030, précisant que 76% des objectifs de développement durable ont été intégrés au plan national de développement 2015-2020.  Cependant, le défi principal demeure un financement inadéquat même si l’Ouganda fait de son mieux pour mobiliser des ressources intérieures et extérieures.  Le Premier Ministre a appelé les partenaires au développement à honorer leurs engagements, ce faisant, à accorder la priorité aux besoins spécifiques des pays les plus vulnérables.  Il a aussi appelé la communauté internationale à rechercher des solutions communes aux défis régionaux et mondiaux, comme les conflits, la criminalité transnationale organisée, le terrorisme et l’extrémisme violent.

L’Ouganda, a poursuivi le Premier Ministre, reste attaché au multilatéralisme et estime que l’ONU doit devenir une organisation plus réactive et plus efficace si elle veut aider les États à réaliser les objectifs de développement durable.  Il est tout aussi essentiel que le Conseil de sécurité soit plus représentatif du monde actuel.

M. Ruhunga a ensuite parlé de la coopération Sud-Sud et, à l’approche de la Conférence ministérielle à Buenos Aires, il a souhaité que cette coopération soit élargie au commerce, aux investissements, aux infrastructures, au tourisme ou encore au maintien de la paix.  Justement, le Premier Ministre a estimé que l’ONU doit appuyer davantage les organisations régionales et sous-régionales.  Il s’est félicité de la coopération entre l’ONU et l’Union africaine dans le cadre de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), notant que depuis son déploiement, il y a 11 ans, des progrès notables ont été constatés, dont la libération de plus de 80% des zones contrôlées auparavant par les Chabab.  Aujourd’hui, la menace de la piraterie au large de la côte somalienne a disparu.

Le Premier Ministre a donc jugé particulièrement important de veiller à ce que la réduction des effectifs de l’AMISOM corresponde au degré d’efficacité des forces de sécurité somaliennes.  Se tournant vers le Soudan du Sud, il s’est félicité de l’Accord revitalisé sur le règlement du conflit, dans le cadre de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) à laquelle l’Ouganda appartient.  Le Premier Ministre est revenu à la situation de son pays qui abrite en ce moment 1,4 million de personnes, « un record mondial ».  Leur présence, a-t-il déploré, amplifie la vulnérabilité des communautés hôtes et épuise nos moyens.  Le Premier Ministre a dit attendre beaucoup du futur pacte mondial sur les réfugiés, en particulier ses dispositions sur un partage plus prévisible et plus équitable du fardeau.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Yoweri Kaguta Museveni
    Président
  • S.E. M. Yoweri Kaguta Museveni
    Président
  • S.E. M. Yoweri Kaguta Museveni
    Président
  • S.E. M. Yoweri Kaguta Museveni
    Président
  • S.E. M. Yoweri Kaguta Museveni
    Président
  • S.E. M. Edward Kiwanuka Ssekandi
    Vice-président
  • S.E. M. Edward Kiwanuka Ssekandi
    Vice-président
  • S.E. M. Yoweri Kaguta Museveni
    Président