Mexique

S.E. M. Enrique Peña Nieto, Président

25 septembre 2018

Statement Summary: 

M. ENRIQUE PENA NIETO, Président du Mexique, dans sa dernière intervention à l’Assemblée générale à ce titre, a assuré que son pays, qui compte parmi les 10 nations les plus peuplées et les 15 plus grandes économies du monde, est « un acteur mondial responsable ».  La promotion du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques sont des priorités.  Avec la Suisse, le Mexique s’efforce également depuis deux ans de faire du respect des droits de l’homme de tous les migrants, quel que soit leur statut, l’un des principes directeurs du Pacte mondial pour des migrations ordonnées, sûres et régulières. 

Après plus de deux décennies d’absence, le Mexique participe de nouveau aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, s’est félicité le Président. Le pays, qui s’est également illustré par sa lutte pour l’élimination de toutes les armes de destruction massive, a ratifié en janvier dernier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.  De même, a averti M. Pena Nieto, le trafic des armes illicites représente un fléau auquel il faut s’attaquer de toute urgence.  Le régime international de contrôle des drogues doit aussi permettre, selon lui, de passer de la simple interdiction à une régulation efficace qui conjugue les approches de prévention, de santé publique et de droits de l'homme.

Reconnaissant que son pays est confronté à de graves défis en matière de droits de l'homme, le dirigeant mexicain a assuré qu’il avait mis en place des politiques publiques spécifiques pour y répondre et qu’il était ouvert à la surveillance internationale.  Par ailleurs, il s’est dit préoccupé par « l’usurpation du pouvoir, la violation systématique des droits politiques, la rupture de l’ordre démocratique et la crise humanitaire » dans certaines parties du continent américain.

Au niveau international, M. Pena Nieto a dénoncé ensuite « les politiques qui promeuvent l’exclusion; l’exclusion politique des minorités; l’exclusion sociale des groupes vulnérables; l’exclusion économique des moins favorisés; l’exclusion culturelle de ceux qui vivent ou pensent de manière différente ». D’après lui, le multilatéralisme est le meilleur moyen de défendre la souveraineté et la dignité de chaque État, tout en contribuant à la sécurité et au bien-être de la communauté des nations.

En ce sens, M. Pena Nieto a appelé les États Membres à parvenir à un consensus sur une réforme du Conseil de sécurité qui n’admette pas de nouveaux membres permanents et permette aux membres non permanents de participer plus longtemps à ses travaux.  Il les a aussi priés de respecter les résolutions du Conseil, notamment en ce qui concerne la dénucléarisation de la péninsule coréenne.  Après avoir souhaité que le Programme 2030 se transforme en « guide mondial efficace pour que personne ne soit laissé de côté », il a salué la nomination de Mme Michelle Bachelet au poste de Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.       


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Luis Videgaray Caso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. Enrique Peña Nieto
    Président
  • S.E. M. José Antonio Meade Kuribreña
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Felipe Calderón Hinojosa
    Président
  • S.E. M. Felipe Calderón Hinojosa
    Président
  • S.E. M. Claude Heller
    Représentant permanent
  • S.E. Mme Patricia Espinosa Cantellano
    Secrétaire aux Affaires étrangères