Gambie (République de)

S.E. M. Adama Barrow, Président

25 septembre 2018

Gambia (Republic of The)
Statement Summary: 

Pour M. ADAMA BARROW, Président de la Gambie, aucun pays ne peut relever seul les nombreux défis auxquels est confrontée l’humanité.  Notre salut réside dans le renforcement des institutions multilatérales et de la coopération internationale, a-t-il argué, appelant les États Membres à participer davantage au travail des Nations Unies.  Pour réaliser des progrès dans la lutte contre les changements climatiques et le terrorisme, il faut rétablir la confiance en un ordre international basé sur des règles, a estimé le Président.  Pour sa part, la Gambie a été en mesure de rétablir la démocratie et l’état de droit après « l’impasse politique » de 2016, et ce, avec l’appui de ses partenaires.  Depuis, le pays a tenu des élections législatives et locales, et revu le processus électoral dans son ensemble, a-t-il noté. 

M. Barrow s’est dit « résolu » à poursuivre les réformes institutionnelles et constitutionnelles afin de remettre la Gambie sur la voie de la démocratie et des droits de l’homme.  Alors que les Gambiens ont voté en 2016 pour « prendre en charge leur destinée », il s’est engagé à mettre en œuvre le Plan de développement national 2018-2021, qui vise à « transformer » la Gambie dans les domaines prioritaires des infrastructures, de la production agricole et de l’emploi.  Afin de rendre à la Gambie son avenir, le Président Barrow compte assurer l’autosuffisance alimentaire et la sécurité énergétique de son pays, et en faire une destination à même d’attirer les investissements.  Il a remercié à cet égard les engagements pris par les Nations Unies, l’Union européenne et la Banque mondiale pour soutenir le développement de la Gambie lors d’une rencontre des donateurs qui s’est tenue à Bruxelles. 

Afin de poursuivre la transformation du pays et assurer la mise en œuvre du Plan de développement national, M. Barrow compte aussi faire usage des talents et des ressources de la diaspora gambienne.  Alors que le nombre de jeunes migrants originaires de la Gambie est en baisse, il a considéré que les interventions visant à contenir la migration devraient être accompagnées de mesures incitatives, une question qu’il entend aborder à la Conférence de Marrakech sur le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, prévue en décembre 2018. 

La Gambie, a poursuivi le Président, appuie pleinement la mise en œuvre du Plan des Nations Unies pour le Sahel afin de ramener la paix et la sécurité dans la région.  Il s’est dit encouragé par cette nouvelle stratégie, qui envisage le Sahel comme une terre d’opportunités plutôt que de désespoir.  Il s’est toutefois inquiété de l’état actuel des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, plaidant pour que la mise à disposition des ressources essentielles au bon déroulement des opérations fasse partie des priorités de la réforme proposée par le Secrétaire général. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Adama Barrow
    Président
  • S.E. Mme Isatou Njie Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Aja Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Alhaji Dr. Yahya A J J Jammeh Babila Mansa
    Président
  • S.E. M. Yahya Jammeh
    Président
  • S.E. Mme Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. Mme Aja Isatou Njie-Saidy
    Vice-président
  • S.E. M. Mamadou Tangara
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Al Hadji Yahya Jammeh
    Président