Espagne

S.E. M. Pedro Sánchez Pérez-Castejón, Président du Gouvernement

27 septembre 2018

Statement Summary: 

Alors que le monde fait aujourd’hui face à d’énormes défis, on nous demande d’agir et d’opérer de véritables changements, a déclaré M. PEDRO SÁNCHEZ PÉREZ-CASTEJÓN, Président du Gouvernement de l’Espagne.  « Le temps est venu de cultiver un leadership coopératif, fondé non seulement sur la volonté d’écouter les autres, mais aussi sur celle de comprendre leurs motivations. »  Personne n’a le monopole de la vérité, a ajouté le Président.  « Laissons derrière nous la décennie perdue de la crise économique », a-t-il lancé.  « Notre engagement a un nom, une date et des objectifs: le Programme de développement durable à l’horizon 2030. »

M. Sánchez Pérez-Castejón a rappelé que la dignité des êtres humains doit être au centre de toute action politique et que l’Espagne, qui est membre du Conseil des droits de l’homme jusqu’en 2020, appuie des initiatives qui renforcent les capacités de cet organe et du Haut-Commissaire aux droits de l’homme.  Soucieux de la parité, le Gouvernement espagnol compte 60% de femmes.  M. Sánchez Pérez-Castejón a dit avoir rejoint le Cercle des dirigeants promu par le Secrétaire général pour combattre l’exploitation et les atteintes sexuelles dans les opérations de l’ONU. 

Le dirigeant a salué l’adoption prochaine du pacte mondial sur les réfugiés.  En dépit de la crise économique, la grande majorité de la société espagnole n’a jamais tourné le dos à la tragédie de la migration et ne s’est pas laissée radicaliser par la fièvre du discours xénophobe, a-t-il dit fièrement.  « Si nous accueillons un bateau à la dérive en Méditerranée, avec 630 personnes à son bord, ce n’est pas seulement parce que le droit international l’exige, c’est aussi parce que c’est un impératif moral », a-t-il insisté.  Dans le même esprit, M. Sánchez Pérez-Castejón a appuyé le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.  Plutôt que de voir les pays « comme des forteresses », nous défendons les concepts de solidarité, d’humanité et de respect.  Il a préconisé le dialogue et la coopération avec les pays d’origine et de transit, en particulier les pays africains.

En phase avec le Programme 2030, le Président a annoncé que l’Espagne va lancer sa propre stratégie nationale de développement durable: combattre la violence sexiste, la pauvreté infantile, la « pauvreté énergétique »; promouvoir les soins de santé universels; les subventions et les bourses scolaires pour des opportunités égales et les droits des travailleurs.  Un fonds de coopération pour l’eau et l’assainissement en Amérique latine et dans les Caraïbes a été créé, dans lequel plus de 800 millions d’euros ont été investis. 

Je viens d’un pays dont 40% de la surface est menacée de désertification, a averti M. Sánchez Pérez-Castejón, engagé dans la lutte contre les effets des changements climatiques.  Hier, a-t-il signalé, il a annoncé que l’Espagne rejoindrait la coalition intitulée « Vers la neutralité carbone ». 

S’agissant de la menace posée par le terrorisme, il a jugé cruciaux le combat contre ses réseaux de financement, la coopération policière et judiciaire internationale, et l’échange d’informations et de renseignements.  Mais, selon lui, il faut également lutter contre la haine et la violence qui trouvent un écho dans tant de forums. 

Avant de conclure son long discours, M. Sánchez Pérez-Castejón a appuyé le rôle de la Cour pénale internationale (CPI), l’initiative franco-mexicaine pour limiter le recours au droit de veto en cas d’atrocités de masse, et la réforme du système des Nations Unies lancée par le Secrétaire général.  Plus spécifiquement, a-t-il ajouté, la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne (UE) signifie que Gibraltar va aussi quitter l’Union; il a souhaité profiter de cette occasion pour établir « une nouvelle relation » entre son pays, l’UE et Gibraltar.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Alfonso Dastis Quecedo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Don Felipe VI
    Roi
  • S.E. M. José Manuel García Margallo
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Don Felipe VI
    Roi
  • S.E. M. Mariano Rajoy Brey, Government of Kingdom of Spain
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mariano Rajoy Brey, Government of Kingdom of Spain
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Trinidad Jiménez
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Miguel Angel Moratinos Cuyaube
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. José Luis Rodríguez Zapatero
    Président