Danemark

S.E. Mme Ulla Tørnæs, Ministre de la Coopération pour le développement

28 septembre 2018

Denmark
Statement Summary: 

Après avoir rendu hommage à l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, Mme ULLA TORNAES, Ministre de la coopération pour le développement du Danemark, a rappelé que la Déclaration Universelle des droits de l’homme a codifié les principes de la dignité humaine.  Soixante-dix ans plus tard, « nous savons que la coopération internationale est la seule façon de protéger nos populations », a-t-elle déclaré.  « Et grâce à cette Organisation, nous avons abouti à des résultats remarquables.  Pourtant, s’est-elle inquiétée, notre Organisation n’a jamais été autant sous pression.  Le principe même du multilatéralisme est remis en question.  Des doutes sur les structures qui entourent la protection des droits de l’homme, la liberté commerciale et la promotion du développement mondial se font jour.  Les actions qui sont prises pour faire face aux changements climatiques, à la pauvreté, à la migration, au terrorisme et à l’extrémisme violent demeurent insuffisantes, a-t-elle regretté. 

Pour le Danemark, la voie est claire: les défis mondiaux nécessitent de solutions mondiales.  « C’est pourquoi nous avons besoin de Nations Unies fortes, qui doivent livrer leur plein potentiel ».  La Ministre a rappelé qu’avec l’Algérie, le Danemark a eu l’honneur de faciliter les négociations sur la réforme du système de développement.  À cet égard, nous avons l’intention de contribuer à plus de 10 millions de dollars pour appuyer l’établissement du nouveau système de coordonnateurs résidents et nous encourageons les autres à nous suivre.  « Les réformes doivent maintenant devenir réalité.  Les Nations Unies doivent saisir cette opportunité pour changer et créer de vraies améliorations au bénéfice des peuples ». 

La Ministre a ensuite annoncé que le Danemark compte briguer un siège au Conseil des droits de l’homme pour la période 2019-2021.  « Si nous sommes élus, a-t-elle indiqué, nous ferons la promotion des droits des femmes; nous continuerons notre lutte contre la torture; nous protègerons les droits des peuples autochtones; nous encouragerons la liberté religieuse, et ce, sans discrimination de genre et d’orientation sexuelle.  C’est l’ADN du Danemark.  C’est l’ADN des Nations Unies. »

Après avoir souligné l’engagement du Danemark en faveur du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord de Paris, Mme Tornaes a indiqué que pendant plus de 40 années consécutives, son pays a consacré 0,7% de son revenu national brut à l’assistance au développement.  « Mais malheureusement », a-t-elle déploré, « nous faisons partie d’un groupe qui compte trop peu de membres.  Nous avons besoin de l’implication de tous les acteurs, particulièrement du secteur privé, de la société civile et des autorités locales ». 

Par ailleurs, Mme Tornaes a appelé à donner aux jeunes « une place à la table », et s’est enorgueillie que le Danemark ait été le premier pays à annoncer sa contribution à la Stratégie du Secrétaire général pour la jeunesse et l’égalité des sexes, « Vision 2030 ».  Le Danemark a également lancé l’Initiative P4G -partenariat pour une croissance verte- dont le but est de regrouper les grandes entreprises, les villes, la société civile, les groupes de réflexion et les gouvernements afin de créer des partenariats pour un monde plus « vert ». 

Passant au sujet de l’éducation, la Ministre a rappelé que 130 millions de filles ne sont pas scolarisées.  En temps de crise, elles ont 2,5 fois plus de chance d’être déscolarisées que les garçons et encourent de bien plus grands risques d’être victimes d’atteintes sexuelles.  Dans certaines parties du monde, les fillettes sont forcées de se marier à l’âge de 9 ans.  « L’éducation est un phare dans la nuit pour ces fillettes » et c’est pour cela que le Danemark compte donner 70 millions de dollars l’an prochain pour appuyer l’éducation dans les pays en développement. 

La Ministre a également évoqué la situation en Syrie et a insisté sur la reddition de comptes pour les crimes les plus épouvantables.  Concernant la crise des Rohingya, la Ministre a annoncé que le Danemark fournira 7 millions de dollars supplémentaires pour une réponse humanitaire exceptionnelle à cette crise. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent
  • S.E. M. Lars Løkke Rasmussen
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Helle Thorning-Schmidt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent
  • S.E. M. Carsten Staur
    Président de la délégation