Croatie

S.E. Mme Kolinda Grabar-Kitarović, Président

26 septembre 2018 (73e session)

Croatia
Statement Summary: 

Mme KOLINDA GRABAR-KITAROVIĆ, Présidente de la Croatie, a remarqué que notre monde, bien que plus connecté que jamais, n’en demeurait pas moins divisé.  Ce qu’exigent de l’ONU les citoyens d’un monde devenu village global, « plus que des mots ou des actes forts », ce sont « l’intégrité et l’inspiration », selon elle. Invoquant le parcours brillant de l’équipe nationale lors de la Coupe du Monde de football, elle s’est dite touchée par les messages de soutien du monde entier, qu’ils proviennent de diplomates ou d’anonymes.  Elle a soutenu que la valeur d’une nation n’avait rien à voir avec sa taille.  « Pour exceller, nul besoin d’un physique exceptionnel; il faut du cœur et de la persévérance, et surtout, partager un projet et travailler en groupe pour le concrétiser. »

Filant la métaphore footballistique, la dirigeante a remarqué que le meilleur talent individuel ne pouvait triompher qu’au sein d’une équipe.  « Les Nations Unies sont l’endroit où nous devons montrer que nous sommes capables de jouer collectif », a insisté Mme Grabar-Kitarović, citant comme ennemis la pauvreté, la faim, le terrorisme, l’extrémisme, le manque d’éducation, les inégalités hommes-femmes ou encore les menaces contre l’environnement.

Déclarant que l’ONU ne devait pas seulement trouver des solutions aux crises, mais aussi propager « l’espoir et l’optimisme », la Présidente a soutenu qu’il est de la responsabilité de chaque État Membre de faire que l’Organisation ait encore un sens et soit efficace dans ses actions.

Mettant l’accent sur le soixante-dixième anniversaire de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, elle a appelé à se souvenir des tragédies de Srebrenica et du Rwanda, « une honte pour les Nations Unies », a-t-elle déclaré, paraphrasant l’ancien Secrétaire général Kofi Annan disparu cette année et à qui elle a tenu à rendre hommage.  « Ces heures les plus sombres ne doivent pas tomber dans l’oubli », a-t-elle dit.

Concernant la Bosnie-Herzégovine, pays voisin et allié, elle s’est inquiétée des prochaines élections qui auront lieu ce mois-ci, à cause de l’échec d’une réforme électorale « qui aurait amené à respecter le droit de vote de tous les peuples du pays -bosniaques, croates et serbes- dans la droite ligne de la décision de la Cour Constitutionnelle pour amener à une représentation proportionnelle des peuples constituants à tous les niveaux de gouvernement ».

Au sujet de la Serbie et de l’Albanie, se gardant d’intervenir dans le dialogue entre Belgrade et Pristina, la Présidente croate a cependant appelé à « une prudence extrême » à l’égard de propositions qui auraient de possibles conséquences régionales, en particulier les offres d’échanges territoriaux qui, si mal gérés, pourraient « rouvrir une boîte de Pandore » avec des menaces sérieuses pour la stabilité régionale.

Concernant la brouille entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine à propos du nom de cette dernière, Mme Grabar-Kitarović espère que le récent accord signé entre les deux pays et le référendum de ce dimanche permettront à l’ex-République yougoslave de Macédoine de continuer son intégration réussie dans l’espace euro-atlantique.

Axant la suite de son intervention sur la lutte contre le changement climatique qui menace le millier d’îles croates, la pollution des plastiques, et la montée du niveau de la mer qui menace des trésors du patrimoine mondial tels que les villes de Dubrovnik, Split ou Trogir, Mme Grabar-Kitarović a mis en avant le Programme 2030 et le concept de « croissance bleue », stratégie à long terme axée sur le développement économique durable des régions tournées vers la mer.

La Présidente croate a conclu par un appel à l’équilibre entre les principes fondateurs de l’ONU et une refonte de son fonctionnement pour qu’elle gagne en flexibilité et soit en mesure de faire face aux nouvelles réalités.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes