Chine

S.E. M. Wang Yi, Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères

28 septembre 2018 (73e session)

China
Statement Summary: 

M. WANG YI, Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères de la Chine, a indiqué que les règles internationales et les mécanismes multilatéraux sont attaqués de toute part.  « Devons-nous nous engager en faveur du multilatéralisme ou laisser l’unilatéralisme triompher?  Devons-nous consolider l’architecture de l’ordre mondial ou devons-nous le laisser s’éroder et s’écrouler? »

Face à ces questions, le Ministre a indiqué que la réponse de la Chine est « très claire » La Chine soutient l’ordre international et demeurera un « champion » du multilatéralisme, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il en va de l’intérêt de l’humanité. 

Pour promouvoir le multilatéralisme dans l’ère nouvelle qui s’est ouverte, M. Wang a prôné une coopération gagnant-gagnant, qui doit remplacer la confrontation.  « Nous devons resserrer les rangs comme une seule grande famille plutôt que de former des cercles fermés. »  Il a ensuite préconisé que les relations interétatiques soient axées sur la recherche de la crédibilité, plutôt que la révocation d’engagements pris.  « La coopération internationale doit obéir à des règles, non pas aux instincts. »  Dans le même ordre d’idées, il a appelé à poursuivre les objectifs d’impartialité et de justice dans les affaires internationales, les « grands pays devant aider les petits ».  L’impartialité et la justice signifient aussi le respect de la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale des autres pays.  M. Wang a également souligné la nécessité que le multilatéralisme, loin de toute rhétorique creuse, produise des résultats et résolve des problèmes.  Le multilatéralisme exige une ONU forte, a-t-il affirmé, en soutenant les efforts de réforme du Secrétaire général.  Il a souligné la nécessité que l’Organisation soit dotée de ressources financières suffisantes et prévisibles. 

Le Ministre a indiqué soutenir sans réserve les efforts en vue de l’amélioration de la situation dans la péninsule coréenne, ainsi que le dialogue entre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et les États-Unis.  « La Chine encourage la RPDC à continuer de s’engager dans la voie de la dénucléarisation.  Dans le même temps, nous pensons qu’il est adéquat que les États-Unis apportent des réponses positives dans les délais voulus afin de rencontrer la RPDC au milieu du gué. »  M. Wang a indiqué que la Chine continuera d’appliquer strictement les sanctions contre la RPDC, tout en appelant le Conseil de sécurité à prendre des mesures à la lumière des derniers développements afin de créer des conditions favorables à un règlement pacifique de la situation par des moyens diplomatiques et politiques. 

Par ailleurs, M. Wang a jugé cruciale la pleine application du Plan d’action global commun relatif au programme nucléaire iranien, qui est dans l’intérêt de toute la communauté internationale.  « Si cet accord n’est pas mis en œuvre, le régime de non-prolifération sera sapé, l’autorité du Conseil défiée et la stabilité dans la région et le monde fragilisés. »

Le Ministre a déclaré que la question relative à l’État rakhine au Myanmar ne peut être résolue en un jour.  Des progrès constants doivent être faits grâce à un processus en trois phases incluant une cessation de la violence, un retour des personnes déplacées et le développement économique.  « Hier, lors d’une rencontre avec mes collègues du Myanmar et du Bangladesh, et en présence du Secrétaire général, un accord a été conclu par ces deux pays pour un retour accéléré d’un premier ensemble de personnes déplacées », a-t-il rapporté.

M. Wang a considéré que le commerce international est par nature « gagnant-gagnant ».  Il ne doit pas être un jeu à somme nulle par lequel l’un gagne aux dépens d’un autre, a-t-il prévenu, ajoutant qu’aucun acteur ne doit placer ses intérêts au-dessus de ceux des autres.  « S’agissant des tensions commerciales, la Chine est en faveur d’un règlement basé sur les règles et le consensus par le biais du dialogue et de la consultation sur un pied d’égalité.  La Chine ne cédera pas au chantage ou aux pressions.  La Chine a pris des mesures pour défendre ses intérêts et droits légitimes. »


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Li Keqiang
    Premier ministre
  • S.E. M. XI Jinping
    Président
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yang Jiechi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yang Jiechi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wen Jiabao
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hu Jintao
    Président