Cabo Verde (République de)

S.E. M. Jorge Carlos de Almeida Fonseca, Président

26 septembre 2018

Cabo Verde
Statement Summary: 

M. JORGE CARLOS DE ALMEIDA FONSECA, Président de Cabo Verde, a appelé au respect intégral de la Déclaration universelle des droits de l’homme, ajoutant que ce respect demeure un défi tant les violations sont « quasiment institutionnalisées » dans de grandes parties du monde.  « Le choix de mon pays de poursuivre une politique de paix et de dialogue provient de la nature même du peuple de Cabo Verde et de sa culture de la tolérance », a-t-il dit.

Le Président a profondément regretté que la peine de mort continue d’exister au XXIe siècle et appelé à une réflexion « profonde et attentive » sur cette question.  Précisant que cette peine n’existe pas dans son pays, il a apporté son soutien à l’appel du pape François pour parvenir à un consensus international sur son abolition.  « La vie, en tant que valeur supérieure, ne peut être laissée à la merci de juges faillibles qui, ignorants des lois de la clémence, revêtent imprudemment la robe souillée du bourreau. »  Il a en outre fait part de sa croyance dans la réhabilitation de l’homme et dans l’application de châtiments alternatifs à une solution aussi radicale et honteuse que la peine de mort.

Le Président a déclaré que son pays est un exemple de coexistence harmonieuse entre des peuples venant de différents pays et animés de croyances distinctes.  Il a ensuite insisté sur les vulnérabilités de Cabo Verde, parmi lesquelles l’étroitesse de son marché, la menace de la désertification et le fait qu’il continue d’avoir besoin de l’aide internationale.  Il a mentionné les conséquences dévastatrices des changements climatiques pour les États insulaires en développement.

Le Président a aussi fait valoir que, depuis que le Cabo Verde a quitté la catégorie des pays à revenu intermédiaire, ses vulnérabilités structurelles sont devenues plus complexes.  Il a donc demandé des « mesures adaptées » à la réalité de Cabo Verde dans les domaines du développement, du commerce et de la dette.  Pour atteindre cet objectif, le gouvernement va organiser une table ronde à Paris en décembre en vue de la mobilisation de partenariats innovants adaptés à la nature de petit État insulaire en développement, a conclu le Président.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. José Ulisses de Pina Correia e Silva
    Premier Ministre
  • S.E. M. Luis Filipe Lopes Tavares
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. José Maria Pereira Neves
    Premier Ministre
  • S.E. M. Fernando Jorge Wahnon Ferreira
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. José Maria Pereira Neves
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jorge Carlos De Almeida Fonseca
    Président
  • S.E. M. José Maria Pereira Neves
    Premier Ministre
  • S.E. M. Antonio Pedro Monteiro Lima
    Représentant permanent
  • S.E. M. Antonio Pedro Monteiro Lima
    Président de la délégation