Bosnie-Herzégovine

S.E. M. Bakir Izetbegović, Président du collège présidentiel

25 septembre 2018

Bosnia and Herzegovina
Statement Summary: 

M. BAKIR IZETBEGOVIĆ, Président de la Bosnie-Herzégovine, s’est attardé sur trois questions qui, a-t-il dit, sont essentielles pour résoudre les problèmes auxquels le monde fait face: le multilatéralisme, le droit international et un ordre international fondé sur des règles.  Qu’il s’agisse de la prévention ou du règlement des conflits, de la sécurité, du développement, des changements climatiques, de la prolifération nucléaire, du terrorisme, des migrations ou des droits de l’homme, aucun pays ne peut y faire face seul.  Il faut des réponses multilatérales fondées sur le dialogue et la coopération entre toutes les nations.  Il faut, a ajouté le Président, faire preuve de responsabilité et respecter les normes internationales agréées. 

Or, a-t-il déploré, nous assistons aujourd’hui à des attaques contre l’ordre international fondé sur des règles et sur les objectifs, les principes et les normes du droit international, avec les menaces que cela suppose sur la paix et la sécurité internationales.  Le Président a cité un champion du multilatéralisme, l’ancien Secrétaire général Kofi Annan: « Plus que jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité, nous partageons le même destin que nous ne pouvons maîtriser que si nous y faisons face ensemble, et c’est la raison pour laquelle nous avons les Nations Unies ».  Nous devons, a martelé le Président, réaffirmer le rôle de l’ONU comme « véritable incarnation du multilatéralisme ».  Le Président a donc fermement appuyé la réforme de l’Organisation pour que « la voix de tous les États Membres soit démocratiquement représentée ». 

Nos réponses aux crises modernes, s’est une nouvelle fois lamenté le Président, sont malheureusement marquées par un mépris à l’égard du droit international, du multilatéralisme et d’un ordre international fondé sur des règles.  Il a cité la Syrie, dont le conflit entre dans sa huitième année ou encore le conflit israélo-palestinien, vieux de plus de 50 ans.  Le Président a conclu en se désolant devant un monde caractérisé par la pauvreté et l’exclusion, le terrorisme et l’extrémisme violent, la prolifération nucléaire.  Il s’est félicité de la vision du Secrétaire général qui veut faire de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix, les priorités des Nations Unies, lesquelles peuvent tirer parti de la pleine mise en œuvre du Programme 2030, a souligné le Président. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Dragan Cović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Bakir Izetbegović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Dragan Čović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Nebojša Radmanović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Zeljko Komšić
    Président
  • S.E. M. Bakir Izetbegović
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Željko Komšić
    Président du collège présidentiel
  • S.E. M. Haris Silajdžić
    Président
  • S.E. M. Željko Komšić
    Président du collège présidentiel