Îles Marshall

S.E. Mme Hilda Heine, Président

25 septembre 2018

Statement Summary: 

Après avoir défendu la candidature de son pays au Conseil des droits de l’homme pour la période de 2020 à 2022, Mme HILDA C. HEINE, Présidente des Îles Marshall, a dit que les petits États peuvent avoir un rôle unique dans le système multilatéral.  Nous constituons le quart des États Membres mais le système des Nations Unies investit-il équitablement en nous? a-t-elle demandé.  Nous aurons du mal à réaliser les objectifs de développement durable si une attention urgente n’est pas accordée à la fois à notre capacité à collecter nos propres données et à les faire accepter par le système international.  Bon nombre de nos principaux indicateurs de développement social stagnent et, même si nous essayons de changer tout cela, nous ne pouvons le faire sans un système international directement axé sur nos caractéristiques uniques, a ajouté la Présidente.  Soutenant les propositions de réforme du Secrétaire général, Mme Heine a dit que cette année est une excellente occasion de faire des « Orientations de Samoa » une véritable occasion de changer le système. 

Le Sommet sur le climat de 2019 sera aussi l’occasion de mettre en œuvre l’Accord de Paris en répondant au besoin urgent d’une action renforcée et d’une véritable ambition d’échelle.  Ce n’est pas seulement une promesse morale mais bien une réalité économique; les marchés de l’énergie montrant déjà la voie vers de meilleurs choix.  Les Îles Marshall quant à elles ont décidé de faire la transition vers l’objectif « zéro émission » d’ici à 2050, a rappelé la Présidente.  En tant que Présidente du Forum sur la vulnérabilité climatique, elle a appelé les dirigeants du monde à participer à un sommet virtuel en ligne, le 22 novembre, pour faire en sorte qu’aucune personne et qu’aucun pays ne soit laissé de côté.  Elle a aussi annoncé que la semaine prochaine, son pays organise le lancement de l’initiative régionale pour un Pacifique sans pêche illicite, non déclarée et non réglementée. 

Première femme Chef d’État de la région, Mme Heine a demandé à l’ONU d’accélérer ses efforts pour assurer que toutes les femmes aient un rôle à jouer dans les processus de décisions à tous les niveaux y compris aux plus hauts niveaux politique, économique et du développement.  Rappelant que 67 essais nucléaires avaient été menés entre 1946 et 1958 dans le Pacifique, la Présidente a indiqué que son gouvernement vient de créer une commission nationale pour travailler avec les communautés locales, les agences régionales et internationales et élaborer une « stratégie de justice nucléaire ». 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes