Slovaquie

S.E. M. Andrej Kiska, Président

19 septembre 2017

S.E. M.Andrej Kiska

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

« Chaque minute du discours que je vais prononcer, 12 enfants mourront de faim et plus d’une centaine d’enfants naîtront dans l’extrême pauvreté », a affirmé M. ANDREJ KISKA, Président de la Slovaquie, en soulignant le devoir qui incombe aux dirigeants du monde d’édifier des sociétés prospères et harmonieuses.  Il n’y a pas de plus grand ennemi de nos efforts que l’égoïsme, l’ignorance et les intérêts étroits, a-t-il poursuivi. 

Le Président slovaque a déploré que la coexistence pacifique entre les nations soit menacée par les visées égoïstes et le jeu des soi-disant sphères d’influence, « expression séduisante trop souvent utilisée pour justifier les violations du droit international ». 

Il s’agit d’un jeu tragique dont les conséquences peuvent être tragiques et inattendues, a-t-il poursuivi.  « L’Ukraine, la Géorgie ou la République de Moldova connaissent le prix de la paix », a-t-il dit, ajoutant que ces pays voyaient leur souveraineté sapée par les menées d’un pays voisin agresseur.  Le Président a accusé ce pays de penser que les règles ne s’appliquent pas à lui. 

Soulignant la gravité de la menace posée par la République populaire démocratique de Corée, M. Kiska a ensuite appelé ce pays à abandonner le développement de son programme nucléaire et à s’engager sur la voie de la paix.  « Il n’y a pas de place pour les considérations géopolitiques ou économiques au détriment de notre sécurité à tous », a-t-il poursuivi, en soulignant que la vie de millions de personnes était en jeu. 

Le Président slovaque a ensuite souligné l’acuité des défis posés par les changements climatiques, avant de qualifier l’Accord de Paris d’« effort unique des générations actuelles » pour y remédier.  Aucun intérêt économique de court terme ne pourra jamais compenser la perte irréparable qui découlera de notre inaction, a-t-il dit, en appelant à la pleine application dudit traité. 

Enfin, le Président slovaque a appuyé les efforts visant à rendre l’ONU plus efficace, tout en respectant les objectifs fondamentaux de l’Organisation.  « Réussir exigera de nous d’être des dirigeants responsables, d’abandonner les égoïsmes nationaux et l’ignorance, de nous montrer à la hauteur des principes de la Charte des Nations Unies et d’être honnêtes l’un envers l’autre en tenant nos promesses et en produisant des résultats », a conclu M. Kiska.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes