Slovénie

S.E. M. Miro Cerar, Premier Ministre

21 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. MIRO CERAR, Premier Ministre de la Slovénie, a d’abord insisté sur le rôle essentiel joué par la coopération internationale au sein du système des Nations Unies, dans un monde confronté à de nombreux défis, des conflits armés et la dégradation de l’environnement, en passant par le terrorisme et les violations des droits de l’homme.  Il a confirmé l’engagement de son pays vis-à-vis des objectifs de développement durable et de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, dont « le véritable test est leur mise en œuvre ».  La Slovénie s’y attèle de manière urgente, et le pays est dans le top 10 des 157 États évalués pour leur réalisation des objectifs de développement durable, s’est-il félicité.

La question environnementale est importante pour la Slovénie et M. Cerar s’est dit déterminé à éveiller les consciences.  Il a notamment insisté sur le rôle essentiel des abeilles et des autres pollinisateurs dans la prévention de la faim, la sécurité alimentaire et la santé humaine.  Il a proposé que l’Assemblée générale adopte une résolution pour que le 20 mai soit dorénavant la journée mondiale des abeilles.  Ce qui est vrai pour l’environnement l’est également pour les migrations globales et les flux de réfugiés, a-t-il ajouté: il faut que la responsabilité et la solidarité soient les principes directeurs d’une réponse globale.  La Slovénie s’est investie dans le processus de consultation du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières et le pacte mondial pour les réfugiés. M. Cedar s’est dit confiant que l’adoption des deux pactes en 2018 constituera une avancée significative.

Rappelant que la Slovénie est actuellement membre du Conseil des droits de l’homme, M. Cerar a aussi rappelé l’attachement de son pays à la défense des droits de l’homme, en mettant l’accent sur les droits de l’enfant, les inégalités de genre, l’émancipation des femmes, les droits des personnes âgées et l’importance des collaborations intergénérationnelles.  Il a appelé à davantage d’actions pour protéger les civils dans les contextes de conflits armés et prévenir toutes les formes de violence sexuelle, pour laquelle, a-t-il affirmé, il faut une politique de tolérance zéro.

Après avoir rappelé l’attachement de son pays à promouvoir la justice internationale, il a affiché son soutien vigoureux à la mise en œuvre des amendements de Kampala, les Amendements au Statut de Rome de la Cour pénale internationale relatifs au crime d’agression.

M. Cerar s’est ensuite félicité de la réforme du dispositif de lutte contre le terrorisme des Nations Unies, ainsi que de la résolution de l’Assemblée générale visant à aider les États Membres à mettre en œuvre la stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.  Il a également exprimé le soutien de son pays à un monde sans armes nucléaires grâce à la mise en œuvre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, et a fermement condamné les violations, par la République populaire démocratique de Corée, des résolutions du Conseil de sécurité et de ses engagements internationaux.  Les Nations Unies peuvent désamorcer des conflits latents, a conclu M. Cedar, tout en saluant les efforts de réforme portés par le Secrétaire général.  « Nous avons besoin d’une organisation bien informée et plus réactive, qui obtient des résultats tangibles. »


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes