République de Corée

S.E. M. Moon Jae-in, Président

21 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. MOON JAE-IN, Président de la République de Corée, est revenu sur les « manifestations à la chandelle » qui se sont déroulées dans son pays l’hiver dernier, voyant dans ce « moment historique » la preuve de la réussite brillante de l’esprit des Nations Unies.  La révolution coréenne est née sur une place publique où le désir démocratique et la Constitution ont réveillé l’intelligence collective des citoyens, s’est félicité M. Moon, qui a indiqué y avoir participé lui-même « en tant que citoyen ».  Il n’a pas non plus caché sa fierté de voir son pays représenter pour le monde « un nouvel espoir démocratique ».

Enchaînant, le Président a indiqué que l’être humain figure au cœur de toutes les politiques de son administration, précisant que des mesures d’envergure sont en cours pour répondre aux inégalités économiques qui entravent la croissance et la cohésion sociale, en mettant l’accent sur l’augmentation du revenu des individus et des ménages et en promouvant la création d’emplois.

M. Moon a ensuite confié qu’il était né dans un village de réfugiés durant la guerre de Corée, un conflit qui n’a jamais véritablement cessé et qui a maintenant pris la forme d’un « cessez-le-feu précaire » dans la péninsule de Corée.

Se qualifiant de Président du seul pays divisé au monde, M. Moon a dit représenter l’appel à la paix de ses concitoyens et espérer que la Corée du nord s’avérera capable d’emprunter, elle aussi, son propre chemin vers la paix.

M. Moon a indiqué que suite aux essais nucléaires effectués par la Corée du Nord, la République de Corée a tenté de convaincre les pays de la région et du monde de la nécessité d’imposer des sanctions plus sévères à l’encontre de la Corée du Nord afin que celle-ci cesse ses provocations et choisisse le chemin du dialogue.  Il a salué l’adoption, avec une rapidité sans précédent, de la résolution du Conseil de sécurité imposant des sanctions plus sévères à l’encontre de la Corée du Nord.

Le Président a souligné qu’il ne souhaitait pas l’effondrement de la Corée du Nord, et qu’il ne chercherait pas non plus une unification par absorption ou autres moyens artificiels.   « Si la Corée du Nord prend la décision aujourd’hui de se tenir du bon côté de l’Histoire, nous sommes prêts à l’assister ensemble avec la communauté internationale » a-t-il indiqué, avant d’exhorter ce régime à cesser immédiatement de faire des choix dangereux, « qui ne mèneront qu’à son isolement et à sa chute », et de choisir la voie du dialogue.

Poursuivant son intervention, M. Moon a engagé le Conseil de sécurité à tenir compte du fait que pour résoudre de manière fondamentale la question du nucléaire nord-coréen, il importe de faire de l’esprit de la « communauté de sécurité », qui est consacré par la Charte de l’ONU, une réalité dans la péninsule coréenne et en Asie du Nord-Est.  Il importe, a-t-il dit, de combiner judicieusement le pilier fondamental qu’est la sécurité en Asie du Nord-Est avec le multilatéralisme.  Le Président de la République de Corée a également estimé que la paix et la prospérité ne pourront être véritablement atteintes qu’en solidifiant les bases d’une communauté économique d’Asie du Nord-Est et en concrétisant une coopération multilatérale en matière de sécurité.

M. Moon a ensuite indiqué que les prochains Jeux olympiques d’hiver, qui doivent s’ouvrir dans cinq mois à PyeongChang, se dérouleront à 100 km de la zone démilitarisée, zone symbole de division et de confrontation dans la péninsule coréenne. « Mon cœur se remplit de joie lorsque j’imagine des athlètes nord-coréens entrant dans le stade pendant la cérémonie d’ouverture, encouragés par des Coréens du nord et du sud et par les sourires de gens venus du monde entier.  Ce n’est pas un rêve impossible, a affirmé le Chef de l’État, qui a précisé qu’il fera tout son possible, en coopération avec le Comité international olympique, pour pouvoir accueillir les Nord-Coréens aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang.

« Tout comme les bougies brandies par les Coréens face à la crise de leur démocratie, je crois fermement que PyeongChang deviendra une lumière qui illuminera la paix », a-t-il déclaré avant de conclure.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Moon Jae-in
    Président
  • S.E. M. Yun Byung-se
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Park Geun-hye
    Président
  • S.E. Mme Park Geun-hye
    Président
  • S.E. M. Yun Byung-se
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. KIM Sung-Hwan
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Lee Myung-bak
    Président
  • S.E. M. Shin Kak-Soo
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Lee Myung-bak
    Président