Monténégro

S.E. M. Filip Vujanović, Président

20 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. FILIP VUJANOVIĆ, Président du Monténégro, a d’abord affirmé que son pays, devenu récemment État Membre de l’ONU, contribuait activement au maintien de la paix et de la sécurité internationales dans la région des Balkans et avait placé la coopération régionale et les bonnes relations de voisinage au cœur de sa politique étrangère.  Il a annoncé l’organisation, l’année prochaine, d’une conférence régionale pour tenter de dépasser les désaccords et de parvenir à une paix durable.  De même, engagé en faveur de la coopération internationale, le Monténégro considère comme un facteur très important sa récente entrée à l’Alliance de l’Atlantique Nord, ce qui lui permettra de renforcer sa coopération avec les Nations Unies dans le domaine du maintien de la paix et de la stabilité.  De même, le Monténégro entend devenir un partenaire fiable de l’Union européenne. Les négociations d’accession ont d’ores et déjà apporté au pays d’importants avantages économiques, a ajouté M. Vujanović.

Face à des défis complexes, les Nations Unies doivent se réformer plus rapidement, a estimé le Président, qui a en outre estimé que ces dernières devaient assumer de nouvelles responsabilités, tout comme les organisations économiques régionales.  Il a préconisé une réforme non seulement des Nations Unies mais aussi du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale afin de garantir une croissance économique équitable.  Le Monténégro est notamment favorable au renforcement du rôle de l’Assemblée générale et à l’élargissement du Conseil de sécurité selon le principe de représentation géographique équitable.

M. Vujanović a également salué la création du Bureau de lutte contre le terrorisme et a apporté un soutien sans équivoque à la non-prolifération nucléaire.  Il a condamné les essais nucléaires de la République populaire démocratique de Corée, appelé ce pays à respecter ses obligations internationales et a appuyé les efforts diplomatiques visant à apaiser les tensions.

Le multilatéralisme est essentiel pour la paix, la croissance durable et le respect des droits de l'homme, a estimé le Président du Monténégro, pour qui le Programme de développement durable à l’horizon 2030, le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe et l’Accord de Paris sur les changements climatiques représentent une plateforme universelle pour la transformation et le progrès et doivent être intégralement mis en œuvre et dotés de ressources considérables.  Estimant que l’Accord de Paris est le fondement des futurs efforts pour préserver la stabilité à long terme du système climatique, il a rappelé que son pays apporte sa contribution au Fonds d’affectation spéciale du Groupe d'experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Les droits de l’homme sont une condition préalable de la paix, de la stabilité et du développement, a aussi rappelé M. Vujanović, qui a dit attacher une importance particulière à l’éradication de la pauvreté et à la lutte contre les discriminations, ainsi qu’à la promotion des femmes et la protection des enfants, avant d’annoncer la candidature de son pays à un siège au Conseil des droits de l’homme pour la période 2022-2024.  Il a par ailleurs apporté son soutien aux projets de pactes mondiaux en faveur des réfugiés et des migrants.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes