Malaisie

S.E. M. Dato' Sri Anifah Aman, Ministre des affaires étrangères

22 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. DATO’ SRI ANIFAH AMAN, Ministre des affaires étrangères de la Malaisie, a insisté sur la nécessité de remplir la promesse qu’aucun citoyen du monde ne soit laissé sur le côté.  C’est sur cette base que son pays a toujours orienté son programme de développement, adoptant des politiques en ce sens pour la période 2016-2020, sur le thème d’une « croissance ancrée dans le peuple ».

Plus tôt cette semaine, la Malaisie s’est jointe à d’autres États Membres pour signer le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.  M. Anifah Aman, qui a résolument condamné les essais nucléaires et les tirs de missile par la République populaire démocratique de Corée, a demandé à ce pays de se plier à ses obligations internationales dans l’intérêt de la paix et de la sécurité.

Le Ministre a ensuite regretté le regain de violence instigué par un groupe de militants rohingya « désespérés et délirants » dans l’État Rakhine au Myanmar.  Il a affirmé que si la situation actuelle n’était pas prise en charge de manière appropriée, cette population désespérée deviendrait une proie facile pour les extrémistes.  « La frustration prolongée, la haine et les privations leur offrent un terrain fertile. »  Il a appelé le Gouvernement du Myanmar à mettre fin aux violences, aux meurtres et à la destruction de propriétés, lui demandant aussi de laisser un accès immédiat pour acheminer l’aide humanitaire.

S’agissant de la Palestine, la Malaisie estime que toute action d’Israël pour imposer sa loi, ses juridictions et son administration à la ville sacrée de Jérusalem est illégale et totalement inacceptable.  M. Anifah Aman s’est dit extrêmement consterné que la perspective d’une coexistence pacifique soit mise à mal par les activités illégales d’occupation d’Israël.

Dans la lutte contre la montée de l’extrémisme violent, a poursuivi le Ministre, la Malaisie réitère qu’il est urgent d’adopter une approche caractérisée par la modération.  Elle appelle à ce titre à la création d’un « mouvement global des modérés », pour « éteindre la flamme de la haine et endiguer l’intolérance, la xénophobie et la haine raciale ».

M. Anifah Aman a conclu son intervention en abordant la question de la réforme des Nations Unies.  Il a averti que toute initiative visant à réduire les coûts ne devait pas mettre à mal les efforts en cours pour assurer la paix et une vie décente pour tous.  Ceci est particulièrement valable pour les programmes menés dans les pays de développement, notamment ceux qui sont en conflit, ainsi que pour les opérations de maintien de la paix et de construction de la paix, a-t-il précisé.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mahathir bin Mohamad
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ahmad Zahid Hamidi
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Datuk Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères