Grenade

S.E. M. Elvin Nimrod, Ministre des affaires étrangères

23 septembre 2017 (72e session)

Grenada
Statement Summary: 

M. ELVIN NIMROD, Ministre des affaires étrangères de la Grenade, a imploré la communauté internationale de reconnaître sans délai la responsabilité qui lui incombe de prêter secours aux régions récemment touchées par des catastrophes naturelles, y compris de nombreux pays de l’Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) et des petits États insulaires en développement des Caraïbes.

À la lumière des récents événements dans l’Atlantique, il n’est plus possible de nier que des changements climatiques sont en cours, a estimé le Ministre, soulignant le consensus des scientifiques sur cette question.  Ces phénomènes, a-t-il poursuivi, touchent en premier lieu les personnes plus vulnérables, notamment les femmes, les enfants et les personnes âgées.  Il a réaffirmé l’engagement de la Grenade à mettre en œuvre l’Accord de Paris sur les changements climatiques, déplorant au passage le retrait de l’Accord de « partenaires clefs » et les invitant à réexaminer leur position.  Pour sa part, la Grenade, en adoptant le programme « Blue Growth », s’est donnée pour objectif de prendre avantage de son territoire maritime étendu pour devenir un chef de file du développement durable pour les États maritimes du monde entier.

En ce qui concerne le secteur bancaire, M. Nimrod a déploré les « menaces » auxquelles font face les marchés financiers de la Grenade et des autres pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), détaillées dans un rapport du Fonds monétaire international (FMI), qui anticipe un « effet négatif » sur l’activité économique.  Ces perturbations et le coût élevé du processus de conformité au programme fiscal de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont été soulignés lors d’une réunion entre la CARICOM et l’ONU qui s’est tenue en juillet de cette année, a ajouté le Ministre.  Dénonçant en outre la désignation, « souvent sans fondement », des institutions du pays en tant que « paradis fiscaux », M. Nimrod a fait valoir que la Grenade avait signé des accords d'échange d’informations avec 14 pays.  Il s’est toutefois réjoui de la reconnaissance, par le FMI, du succès de la mise en œuvre du programme d’ajustement structurel.

Signataire du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, c'est avec une « vive inquiétude » que la Grenade observe la situation dans la péninsule coréenne, a déclaré le Ministre, ajoutant que l’existence même de ces armes est « inacceptable ».  Il a par ailleurs appelé à la levée de l’embargo américain contre Cuba et à la reprise du dialogue et rappelé la proposition du Premier Ministre de la Grenade d’agir comme médiateur entre le Gouvernement du Venezuela et l’opposition, au nom de la CARICOM.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Peter David
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Elvin Nimrod
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Clarice Modeste-Curwen
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nickolas Steele
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Nickolas Steele
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Dessima Williams
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Tillman Thomas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tillman Thomas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Peter David
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international