Argentine

S.E. Mme  Marta Gabriela Michetti Illia, Vice-président

20 septembre 2017 (72e session)

Argentina
Statement Summary: 

Mme GABRIELA MICHETTI, Vice-Présidente de l’Argentine, a indiqué que son gouvernement s’était fixé l’objectif d’avancer de façon déterminée vers l’élimination totale de la pauvreté.  L’Argentine a d’ailleurs présenté, en juillet 2017, son premier rapport d’examen volontaire sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. 

La création d’emploi et l’éducation pour tous sont des objectifs pour son pays qui cherche à consolider l’égalité des chances.  La Vice-Présidente a signalé à cet égard que l’Argentine accueillerait en novembre la quatrième Conférence mondiale sur le travail des enfants.
La promotion et la protection des droits de l’homme constituent en Argentine une politique d’État depuis la restauration de la démocratie en 1983, ce qui exige de travailler de concert avec les acteurs régionaux et internationaux.  Mme Michetti a rappelé au passage que son pays était candidat au Conseil des droits de l’homme pour la période 2019-2021.

La Vice-Présidente a poursuivi en abordant le fléau du terrorisme, qui a touché son pays dans les années 1990.  L’attentat contre le siège de l’Association des mutuelles israéliennes argentines, en 1994, fait toujours l’objet d’une enquête, a-t-elle dit, en espérant que justice serait enfin rendue.  Elle a sollicité à cet effet la coopération de la communauté internationale pour appuyer sa demande d’entraide judiciaire à la République islamique d’Iran.

Pour démontrer la volonté de son pays de s’intégrer au monde, elle a indiqué que l’Argentine serait le siège de la onzième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en décembre prochain et qu’elle assumerait en 2018 la présidence du G20.  « Le Marché commun du Sud (MERCOSUR) est notre principal instrument d’insertion internationale », a-t-elle aussi fait valoir.  Un des objectifs est de faire de l’Argentine un pays plus attirant pour les investissements étrangers.

La Vice-Présidente a ensuite réitéré « les droits légitimes et imprescriptibles de souveraineté sur les îles Malvinas, Géorgie du Sud, Sandwich du Sud et les espaces maritimes avoisinants », appelant à nouveau le Royaume-Uni à reprendre les négociations bilatérales pour trouver une solution pacifique et définitive respectueuse du mode de vie des insulaires et des résolutions de l’Assemblée générale et du Comité spécial de la décolonisation.  « Notre gouvernement a initié un nouveau climat dans sa relation avec le Royaume-Uni », a-t-elle assuré.

Mme Michetti a terminé son propos en voulant que l’on place les gens au centre des efforts de mise en œuvre du Programme 2030, plaidant en faveur de l’inclusion de tous, des femmes notamment, afin de parvenir à une société mondiale plus prospère et surtout plus juste.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes