Érythrée

S.E. M. Osman Saleh Mohammed , Ministre des affaires étrangères

23 septembre 2017 (72e session)

Eritrea
Statement Summary: 

M. OSMAN SALEH MOHAMMED, Ministre des affaires étrangères de l’Érythrée, a constaté que, dans un monde de plus en plus fragile, injuste et inégal, les destinées de tous n’en étaient pas moins entremêlées, du fait en premier lieu que « nous vivons tous sur cette planète ».  Quoiqu’il arrive comme catastrophe d’un côté de la Terre -épidémie, pauvreté, violence, terrorisme ou encore déplacements de population– cela finira par affecter tout le monde, a-t-il affirmé.  Par conséquent, les responsabilités sont partagées lorsqu’il s’agit de faire face aux problèmes fondamentaux dans le monde, a poursuivi le Ministre, qui a exigé des « plus grands et plus forts de ce monde » d’assumer une plus grande responsabilité, puisqu’ils disposent de pouvoirs et de ressources importantes « qu’ils se sont souvent appropriées ».   Il ne s’agit nullement de charité, mais plutôt de leur propre intérêt parce que « la puissance n’est pas éternelle et seuls les bénéfices partagés sont durables », a-t-il précisé.

Il serait toutefois naïf de placer tous ses espoirs dans la bonne volonté de ceux qui sont actuellement puissants, a averti M. Mohammed en invoquant les leçons tirées de l’histoire.  C’est pourquoi il a adressé un appel aux pays en développement et aux groupes marginalisés de ce monde, précisément ceux à qui bénéficieraient le plus la paix et la sécurité, afin qu’ils misent sur l’entraide et œuvrent ensemble pour un monde meilleur.

« L’Afrique reste le continent le plus marginalisé de tous », a poursuivi le Ministre, pour qui il est « prématuré » de parler d’une renaissance africaine.  Aussi a-t-il invité les Africains à ne pas se flatter ou se laisser flatter par d’autres.  Il a ensuite expliqué la situation du continent en partie par la faiblesse des revenus tirés des exportations africaines, alors que les compagnies étrangères prennent la part du lion.  Une autre raison invoquée par M. Mohammed reste la faiblesse des infrastructures physiques et sociales, des structures institutionnelles et gouvernementales et de l’architecture de paix et de sécurité, qui restent toutes sous-développées sur le continent africain et cela, en dépit du fait que l’Afrique représente 60% des ressources naturelles de la Terre.  Ce n’est que lorsque la qualité des infrastructures africaines, les normes de santé et d’éducation, les progrès technologiques et l’innovation, et plus encore la qualité de vie des Africains, reflèteront cette réalité que l’on pourra dire que l’Afrique occupe la place qui lui revient, a estimé M. Mohammed.

Le Ministre est ensuite passé à la situation de son pays qui depuis son indépendance, il y a 30 ans, a subi « la diabolisation, l’ostracisme, les sanctions et une agression armée ».  C’est ce qui explique, selon lui, la lenteur des progrès enregistrés.  Malgré les hostilités externes, l’Érythrée s’est engagée sur la voie de l’édification de la nation.  Elle poursuit des politiques qui renforcent l’harmonie au sein de son peuple, encouragent sa participation politique et libèrent ses talents, a affirmé le Ministre, ajoutant que son pays s’est également engagé sur la voie du développement durable.  Petit à petit, les infrastructures sont mises à niveau, son peuple dispose d’aliments nutritifs et d’eau potable, d’électricité, de moyens de transport, de services de santé et d’un système éducatif et une campagne énorme de conservation des sols et des eaux a été lancée, a assuré M. Mohammed.   Le Ministre a insisté sur le fait que, dans la mise en œuvre de ce programme ambitieux, son gouvernement évite la dépendance et repose avant tout sur son peuple et ses ressources domestiques, ce qui ne l’empêche pas de saluer les partenariats et la coopération.

Enfin, le Ministre a demandé au Conseil de sécurité d’agir pour mettre fin à la longue occupation d’une partie du territoire de son pays par l’Éthiopie et de lever les « sanctions injustes » imposées à son pays depuis plusieurs années.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Osman Saleh Mohammed
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Isaias Afwerki
    Président
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Osman Mohammed Saleh
    Ministre des affaires étrangères