Swaziland

S.E. M. Barnabas Sibusiso Dlamini, Premier Ministre

24 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Barnabas Sibusiso Dlamini

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. BARNABAS SIBUSISO DLAMINI, Premier Ministre du Swaziland, a passé en revue les efforts de son pays pour la réalisation des objectifs de développement durable, notamment par des campagnes de sensibilisation du public, l’éducation et la formation professionnelle.  Il a également intégré ces objectifs dans le cadre de développement national et a lancé les réformes institutionnelles nécessaires pour en faciliter la mise en œuvre qui reste toujours au stade « embryonnaire » et souffre d’un manque de moyens humains, technologiques et financiers. 

L’éducation est l’un des secteurs qui fait l’objet d’une réforme de fond, pour en améliorer la qualité et y introduire les matières scientifiques et technologiques.  Le secteur de la santé est également la cible d’une attention particulière et la couverture santé universelle nationale sera introduite. 

La mise à niveau des infrastructures est essentielles pour « désenclaver le pays » a encore expliqué le Premier Ministre.  En dehors du manque de moyens, d’autres défis au développement de son pays sont l’impact du VIH/sida et des changements climatiques.  Le Swaziland traverse en effet une sécheresse sans précédent, ce qui se répercute directement sur l’insécurité alimentaire dont de nombreuses personnes souffrent à la fois au Swaziland et dans la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). 

En tant que pays fortement agricole, les changements climatiques ont un impact dévastateur au point où la sécheresse a été déclarée catastrophe nationale par le Gouvernement.

M. Dlamini a également passé en revue le rôle joué par son pays dans l’intégration régionale et continentale, en particulier sur le plan économique.  Le Swaziland fait partie d’un certain nombre d’arrangements d’intégration économique et commerciaux de l’Afrique australe et de l’Est comme la SADC dont le trente-sixième sommet a eu lieu au Swaziland, le mois dernier. 

Des accords commerciaux comme le Marché commun de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe (COMESA), la zone de libre-échange tripartite ou les accords de partenariat économique (APE) ont ouvert des opportunités de marchés préférentiels pour le Swaziland, a expliqué le Premier Ministre, qui compte sur ceux-ci pour stimuler les capacités de production des pays de la région et soutenir l’industrialisation et l’emploi.

L’élan donné pour transformer le monde ne peut réussir que si aucune personne, aucune communauté, aucun pays et aucune région ne sont délaissés, a souligné M. Dlamini, pour lequel tout un chacun a une responsabilité à assumer dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable. 

Avant de conclure, il s’est rallié aux multiples appels en vue de permettre à la « voix de l’Afrique d’être entendue au Conseil de sécurité » en lui accordant un siège permanent.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes