Saint-Siège

S.E. M. Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d'État

22 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Cardinal Pietro Parolin

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

MGR PIETRO PAROLIN, Secrétaire d’État du Saint-Siège, a rappelé que la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 reposait sur l’idée que les fruits de la richesse tirés de taux de croissance économique ambitieux doivent être durablement et équitablement partagés.  Sans une situation financière stable et des investissements pérennes, a-t-il ajouté, il ne sera pas possible d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD).  Citant le pape François, il a estimé que régler la « dette écologique » entre le Nord et le Sud supposait de prendre soin de l’environnement des pays les plus pauvres et de leur allouer les ressources nécessaires pour répondre aux défis que posent les changements climatiques et le développement durable.  Le Cardinal Parolin a également souligné que le développement ne saurait être imposé aux femmes et aux hommes, ces derniers, à l’inverse, devant être les principaux agents de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. 

Le développement humain intégral cher au pape François a pour principaux piliers le droit à la vie, le respect de la vie sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, ainsi que la promotion du dialogue, a poursuivi le Cardinal Parolin.  Il a ainsi plaidé pour des négociations accrues afin de parvenir à une sortie de crise au Moyen-Orient, au Soudan du Sud, dans la région des Grands Lacs et dans l’est de l’Ukraine.  Évoquant l’Accord de paix « historique » entre le Gouvernement colombien et les FARC, qui sera signé officiellement le 26 septembre à Carthagène, il s’est dit convaincu que le dialogue et la médiation étaient les meilleurs instruments dont dispose la communauté internationale pour résoudre les conflits.  Depuis le début du conflit en Syrie, le Saint-Siège appelle à la fin des violences et au dialogue entre toutes les parties, a-t-il encore souligné.  Enfin, pour Mgr Parolin, l’Accord global entre le Saint-Siège et l’État palestinien, signé le 26 juin 2015 au Vatican, peut contribuer à la relance des pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens, le document réaffirmant en effet le soutien de l’Église à une solution négociée et pacifique au conflit israélo-arabe.

 


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • H.E. Archbishop Paul Richard Gallagher
    Secrétaire des relations avec les États
  • S.E. M. Archbishop Paul Richard Gallagher
    Secrétaire des relations avec les États
  • His Eminence Cardinal Pietro Parolin
    Secrétaire d'État
  • S.E. M. Archbishop Dominique Mamberti
    Secrétaire des relations avec les États
  • Archevêque Dominique Mamberti
    Secrétaire des relations avec les États
  • Archevêque Dominique Mamberti
    Secrétaire des relations avec les États
  • S.E. M. Archbishop Dominique Mamberti
    Secrétaire des relations avec les États
  • S.E. M. Archbishop Celestino Migliore