Malte

S.E. M. Joseph Muscat, Premier Ministre

22 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Joseph Muscat

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JOSEPH MUSCAT, Premier Ministre de Malte, a estimé que cette soixante et onzième session de l’Assemblée générale était avant tout placée sous le sceau du Sommet sur les déplacements massifs de réfugiés et de migrants.  « Nous devons répondre à ce défi, non pas par la peur ou en nous protégeant derrière un mur, mais avec ténacité, conviction et compassion », a déclaré M. Muscat.  Le Premier Ministre de Malte a souligné qu’avec ses partenaires européens, « et parfois par nos propres moyens ou presque », son pays avait tenté « sans relâche » de trouver une solution à cette question, notamment en prenant des mesures visant à mettre un terme aux activités des trafiquants de migrants. 
« Bien qu’ils soient louables, ces efforts doivent s’intensifier », a-t-il reconnu, en citant notamment la nécessité d’améliorer le partage d’informations et de mettre en œuvre des politiques nationales et des sanctions plus fortes contre les trafiquants.  Sur ce dernier point, il a appelé à traduire les trafiquants de migrants devant un tribunal international afin d’envoyer un message clair à ceux qui profitent de ce trafic.  Tout en affirmant qu’il n’existe pas de solution unilatérale à ce phénomène, M. Muscat a également estimé que les pays qui portent la principale responsabilité morale de ces déplacements de masse, « de par leurs actions ou leur inaction », doivent désormais prendre des mesures décisives.

Le Premier Ministre de Malte s’est par ailleurs déclaré profondément inquiet par l’absence de progrès au Proche-Orient, où les effets du conflit entre Israël et la Palestine se font sentir jusqu’en Europe.  Appelant les deux parties à se rassoir à la table des négociations, il a apporté son soutien à toutes les initiatives internationales visant à relancer le processus de paix, y compris l’Initiative de paix arabe et l’initiative française.  Plus près de son pays, M. Muscat a annoncé qu’il appuyait les « efforts constants de la Tunisie, pays voisin, sur la voie de la stabilité et de la démocratie ».  Il a ainsi appelé la communauté internationale à ne pas abandonner la Tunisie en ce moment crucial de son histoire. 

Dans un contexte beaucoup plus « sombre » que la Tunisie, le Premier Ministre de Malte a également réaffirmé le soutien de son pays en faveur du peuple libyen dans ses efforts visant à transformer le pays en un « État sûr, démocratique et unifié, avec un peuple réconcilié, où l’autorité de l’État et l’état de droit seraient restaurés ».  À cet égard, il a également réitéré qu’il était nécessaire de soutenir l’Accord de paix libyen et le Conseil de la présidence.  M. Muscat a enfin rappelé que l’un des principes directeurs de Malte en matière de politique extérieur était l’engagement du pays en faveur du dialogue euro-méditerranéen, à savoir l’idée qu’il ne peut y avoir de paix en Europe sans une paix durable en mer Méditerranée.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes