Japon

S.E. M. Shinzo Abe, Premier Ministre

21 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Shinzo Abe

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. SHINZO ABE, Premier Ministre du Japon, a déclaré que la République populaire démocratique de Corée s’était montrée elle-même comme une menace directe et ouverte à nous tous.  La raison d’être des Nations Unies est ainsi mise à l’épreuve.  Puis le Premier Ministre a rappelé que la Corée du Nord avait lancé des missiles balistiques, et fait des essais nucléaires qui sont les deux faces d’une même pièce. 

Cette menace a atteint une dimension différente de ce qui a été vu jusqu’à aujourd’hui.  Nous devons concentrer nos forces et contrer les plans de la Corée du Nord.  Le Japon, les États-Unis et la Corée se sont mis d’accord pour montrer une attitude ferme envers ce pays.

La prochaine étape devra être celle des Nations Unies.  Il est temps pour le Conseil de sécurité de montrer une attitude sans équivoque contre cette menace d’une nouvelle dimension.

Nous ne devons jamais laisser tomber nos efforts en vue de l’élimination totale des armes nucléaires.  Nos engagements sur cette question lient les deux côtés du Pacifique et ont gagné une nouvelle force. 

En dépit de cela, la Corée du Nord a continué des provocations posant ainsi un défi à la conscience de l’humanité.  Pour cette unique raison, il est inacceptable de tolérer cette provocation militaire.  La Corée du Nord est sans aucun doute sur le point d’avoir des têtes nucléaires montées sur des missiles balistiques.

Ce pays a enlevé des citoyens japonais, y compris une fille de 13 ans au moment des faits, les ont privés de leurs vies pacifiques et les ont empêchés de rentrer chez eux.

C’est un pays qui bafoue les droits de l’homme sans retenue et où l’équilibre des pouvoirs n’existe pas. 

Alors que le monde attend si l’ONU arrêtera les ambitions de la Corée du Nord ou si le Conseil de sécurité sera capable de confronter ce pays d’une manière unie, le Japon conduira les discussions au Conseil de sécurité.

Le Japon n’épargnera aucun effort pour renforcer les Nations Unies.  Les contributions cumulées du Japon depuis plus de 60 ans à l’Organisation dépassent 20 milliards de dollars.  Notre aide au développement est de 334,5 milliards de dollars.

L’ONU a eu trois grandes causes dans son histoire: le dévouement à la paix, la poursuite de la croissance et le désir d'un monde exempt de l’injustice et de l’iniquité. 

En outre, le Japon accélérera le travail en vue de la conclusion rapide de l’Accord de Paris sur le climat et assumera sa promesse de donner 1 300 milliards de yen d’aide aux pays en développement en 2020.

S’agissant de la réforme du Conseil de sécurité, M. Abe a soutenu l’objectif de l’Afrique d’avoir des sièges de membres permanents du Conseil avant 2023.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Tribune

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes