Italie

S.E. M. Matteo Renzi, Président du Conseil

20 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Matteo Renzi

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. MATTEO RENZI, Premier Ministre de l’Italie, a estimé que nous sommes dans une nouvelle ère d’opportunités et de possibilités mais aussi de menaces et de problèmes qui semblaient, il n’y pas si longtemps, encore éloignés.  La menace du terrorisme est devenue quotidienne, un terrorisme qui ne s’attaque plus seulement aux cibles classiques mais aux théâtres, aux musées, aux stades et aux restaurants.  Les risques liés aux pandémies sont parfois exagérés mais ils sont bien réels et les menaces à l’environnement sont bien connues.  Tous ces risques et menaces, a dit le Premier Ministre, ont transformé l’avenir en une source de préoccupations plutôt que d’espoirs.  Le Premier Ministre s’est particulièrement attardé sur la migration et les problèmes qu’elle a créés dans le cœur des gens, les questions qu’elle a soulevées et les difficultés qu’elle a fait naître.  L’avenir devient un espace de doutes qui fait peur. 

Nous devons pourtant, a encouragé le Premier Ministre, choisir la voie de l’espoir, du possible et des opportunités devant des défis et des menaces qui n’ont plus de frontières mais qui sont au cœur de nos villes et souvent dans les quartiers les plus pauvres et oubliés, comme le terrorisme.  Devant ces problèmes, quelle est la réponse de Rome?  La réponse c’est l’espoir, c’est la fierté des milliers de vies sauvées par les soldats, les garde-côtes, les marins italiens dans la Méditerranée.  La réponse c’est la voix des Italiens dans les domaines de la culture et de la recherche qui vont conduire la première mission européenne sur Mars le 19 mars.  La réponse c’est le respect des valeurs religieuses mêlé à un profond sens de l’identité culturelle qui fait d’une communauté, une communauté.  La réponse c’est la conviction que sans compassion, une communauté ne mérite pas de s’appeler communauté. 

C’est dans cet esprit, a confié le Premier Ministre, que l’Italie entend relever les défis du monde, au Conseil de sécurité en 2017, en partageant son siège non permanent avec les Pays-Bas.  L’Italie participera aussi à la vie de la communauté internationale en accueillant le 25 mars, les pays de l’Union européenne pour le soixantième anniversaire de leur traité, une date importante pour ouvrir un chapitre.  L’Italie dirigera également la réunion du G7 en Sicile, « un lieu important de culture et de valeurs ». 

Au niveau national, l’Italie sait que la seule manière de combattre le terrorisme qui vient de ses banlieues abandonnées est d’investir dans le capital humain, donc dans l’éducation.  Une loi a d’ailleurs été adoptée qui fait qu’un euro investi dans la sécurité et la police doit correspondre à un euro investi dans la culture et l’éducation.  L’Italie compte ainsi faire de la réunion du G7 une occasion importante de réfléchir à l’identité et à la culture mais aussi aux défis de la faim, de la pauvreté et de la santé.  Les défis du Conseil de sécurité, de l’Europe et du G7 ont la même matrice, a souligné le Premier Ministre, et c’est notre devoir en tant qu’Italiens, de promouvoir l’espoir et non le ressentiment, la haine et la colère.  L’Italie, a-t-il promis, continuera à servir les idéaux de la paix, grâce à ses hommes et femmes en uniforme déployés à travers le monde.  Elle sera toujours du côté de la démocratie, de la liberté et des idéaux, soucieuse de faire de la politique une activité noble et concrète.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Tribune

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Paolo Gentiloni
    Président du Conseil
  • S.E. M. Matteo Renzi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Matteo RENZI
    Premier Ministre
  • S.E. M. Enrico Letta
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mario Monti
    Premier Ministre
  • S.E. M. Franco Frattini
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Franco Frattini
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Silvio Berlusconi
    Président du Conseil