Guinée Bissau

S.E. M. José Mário Vaz, Président

21 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.José Mário Vaz

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JOSÉ MÁRIO VAZ, Président de la Guinée-Bissau, a fait le point sur la situation politique dans son pays.  Grâce à la médiation des chefs d’État de la Guinée Conakry et de la Sierra Leone, et en accord avec une décision prise lors de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est tenue à Dakar, au Sénégal, un accord a été signé en vue de dépasser les blocages au Parlement. 

Cet accord, a-t-il précisé, a été signé par le Président de l’Assemblée nationale populaire, le Premier Ministre et les deux principaux partis politiques.  M. Vaz a réitéré son engagement « à faire tout ce qui est requis, à travers un dialogue franc et ouvert avec toutes les forces actives dans son pays, pour consolider un environnement de paix et de stabilité sociale ». 

Le Président a noté toutefois que la crise en Guinée-Bissau aujourd’hui n’était plus une crise politique et militaire, mais « simplement une crise politique et institutionnelle ».  Il a tenu à souligner que pas une seule balle n’avait été tirée par le personnel militaire et paramilitaire; que personne n’avait été tué ou battu pour des raisons politiques; qu’il n’y avait pas eu de cas d’arrestation arbitraire; qu’il y avait la liberté d’expression, de la presse et de manifester; que la question de violations des droits de l’homme n’avait pas été soulevée.

De plus, M. Vaz a de nouveau demandé aux Nations Unies leur appui en ce qui concerne le processus de réconciliation nationale en cours, la participation des forces armées de son pays dans des missions de maintien de la paix internationales et la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sûreté et de la sécurité.  Il a rappelé que la sous-région de l’Afrique de l’Ouest « figure dans la géographie des actes terroristes ». 

Par ailleurs, le Président a salué la signature de l’Accord de Paris sur le climat.  En tant que pays côtier, avec une partie insulaire, la Guinée-Bissau se trouve menacée par l’élévation du niveau de la mer.  Par conséquent, il s’est dit très intéressé par le prochain sommet sur les océans qui se tiendra à New York en 2017.

En conclusion, il a reconnu le rôle indispensable du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) et du Représentant spécial du Secrétaire général en Guinée-Bissau, M. Modibo Touré.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Umaro Sissoco Embaló
    Premier Ministre
  • S.E. M. João Soares Da Gama
    Représentant permanent
  • S.E. M. Domingos Simões Pereira
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Serifo Nhamadjo (Interim President)
    Présidente de transition
  • S.E. M. Carlos Gomes Júnior
    Premier Ministre
  • S.E. M. Malam Bacai Sanhá
    Président
  • S.E. M. Carlos Gomes Junior
    Premier Ministre