Australie

S.E. M. Malcolm Turnbull, Premier Ministre

21 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Malcolm Turnbull

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. MALCOLM TURNBULL, Premier Ministre de l’Australie, a commencé sa déclaration sur la gestion de la crise de la migration en proposant trois solutions: le contrôle efficace des frontières, l’aide aux pays qui accueillent les réfugiés et la coopération internationale. 

Pour obtenir l’appui du public dans la gestion de la crise des migrants, il doit savoir que ce sont les gouvernements qui contrôlent les frontières.  Prenant l’exemple de son pays, M. Turnbull a expliqué que l’Australie avait vu l’arrivée de plus de 250 000 clandestins en 2015.  Sans mesures pour contrôler le nombre des arrivants, l’Australie ne serait pas devenue le troisième pays d’accueil des réfugiés et des migrants, a dit le Premier Ministre.  Elle a aussi accueilli 12 000 réfugiés de Syrie.

Toujours est-il que le monde doit rester vigilant face aux flux de réfugiés et les frontières doivent être sécurisées, a-t-il insisté.  Il a ajouté que l’unique manière de faire cesser la migration clandestine est de priver les passeurs de « produits ».  C’est ce que fait le contrôle des frontières, a-t-il assuré.

Mais la priorité doit rester d’établir la stabilité et la paix dans les pays en conflit.  Cet objectif nécessite la coopération de tous les pays.

Enchaînant sur la situation en Iraq, M. Turhbull a affirmé que les Forces armées australiennes et iraquiennes avaient libéré des territoires tenus par Daech en Iraq.  Il a mis l’accent sur la nécessité de vaincre et de détruire le soi-disant califat de Daech qui, d’après son estimation, a perdu 50% de son territoire en Iraq.

S’agissant du dossier nucléaire dans la péninsule coréenne, il a estimé qu’il était nécessaire de prendre des mesures contre les provocations de la République populaire démocratique de Corée.  En tout cas, l’Australie est prête à prendre de nouvelles dispositions pour sanctionner la Corée du Nord, a-t-il dit.

Candidate à un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité pour la période 2019-2020, l’Australie compte mettre l’accent, pendant son mandat, sur l’égalité des sexes, les droits des peuples autochtones, le renforcement des capacités pour le développement, le respect de l’état de droit et des droits de l’homme.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Julie Bishop
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Julie Bishop
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Tony ABBOTT
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Julie Bishop
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Julia Gillard
    Premier Ministre
  • S.E. M. Kevin Rudd
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Kevin Rudd
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Kevin Rudd
    Premier Ministre