Arabie saoudite

S.M. Prince Mohammed bin Naif bin Abdulaziz Al-Saud, Prince héritier

21 septembre 2016 (71e session)

S.M.Prince Mohammed bin Naif bin Abdulaziz Al-Saud

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

MOHAMMED BIN NAIF BIN ABDULAZIZ AL-SAUD, Prince héritier du Royaume d’Arabie saoudite, Premier Ministre adjoint et Ministre de l’intérieur, a d’abord dit que son pays avait toujours respecté les valeurs sur lesquelles repose l’ONU.

S’agissant de la crise syrienne, la communauté internationale reste incapable de prendre des décisions de conserve pour « sauver le peuple syrien des crimes, de la destruction et des déplacements causés par le Président Bashar Al-Assad », a déploré le Prince.  L’Arabie saoudite s’est efforcée de contribuer positivement au processus d’une solution politique et d’appuyer l’opposition syrienne modérée, a-t-il assuré.  Elle fournit une aide humanitaire directe aux réfugiés syriens dans les pays voisins. 

Avec les États arabes du Conseil de coopération du Golfe, l’Arabie saoudite a également participé à l’initiative visant à lancer un dialogue national pour résoudre la crise au Yémen.  « Le pays n’a pas ménagé ses efforts pour appuyer le Yémen », a estimé le Premier Ministre adjoint, non sans rappeler que « le coup commencé par Al-Houthi et leurs alliés a ruiné les espoirs des Yéménites et menacé la sécurité et la stabilité du Yémen ».  Depuis 2015, l’Arabie saoudite a dépensé plus de 470 millions de dollars pour distribuer une aide humanitaire dans tout le pays, « y compris dans les zones sous contrôle de Al-Houthi ».

Par ailleurs, l’Iran continue de présenter des défis dans la région en appuyant des groupes de milices terroristes au Bahreïn, au Koweït, au Yémen, en Iraq, en Syrie, au Liban et ailleurs, a signalé M. Abdulaziz Al-Saud.  Il a reproché à l’Iran de diffuser un discours sectaire et lui a demandé de cesser toute politique de discrimination et de racisme.

Le Prince a attaché la plus haute importance à la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme.  L’Arabie saoudite et ses intellectuels se penchent sur les aspects tant sécuritaires qu’idéologiques du problème.  Le pays s’est engagé également à coopérer avec les Nations Unies pour gérer la question des personnes déplacées par les conflits.  L’Arabie saoudite a accueilli plus de 2,5 millions de réfugiés syriens et 2 millions de réfugiés yéménites qu’elle « ne traite pas comme des réfugiés ».  Ainsi s’efforce-t-elle de leur donner accès à l’éducation, la santé et l’emploi.  

Très préoccupé par « le discours hostile et inhumain » contre les musulmans et les réfugiés en particulier, le Ministre a appelé tous les États et les organisations internationales à s’élever au-dessus des propos racistes et à protéger les migrants et les réfugiés qui fuient des dirigeants injustes, le terrorisme et les catastrophes.

Enfin, il a réaffirmé l’importance de faire du Moyen-Orient une zone exempte d’armes nucléaires et de destruction massive.  Dans cet esprit, il a condamné les essais conduits par la Corée du Nord. La communauté internationale doit prendre toutes les mesures qui s’imposent pour mettre fin aux souffrances du peuple palestinien, a-t-il aussi tenu à souligner.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Adel Ahmed Al-Jubeir
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Adel Ahmed Al-Jubeir
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. Prince Saud Al-Faisal
    Ministre des affaires étrangères