Union européenne

S.E. M. Donald TUSK, Président du Conseil européen

29 septembre 2015 (70e session)

European Union
Statement Summary: 

M. DONALD TUSK (Pologne), Président du Conseil de l’Union européenne, a déclaré que l’Union européenne gardera son cap malgré les défis auxquels elle fait face sur son flanc et avec la crise en Ukraine, où la Charte de l’ONU est bafouée, et sur son flanc sud avec un afflux sans précédent de migrants et réfugiés.  « Pour l’Europe, l’isolationnisme ne sera jamais une solution envisageable », a insisté le Président du Conseil de l’Union européenne.  Au-delà de la richesse, ce qui attire les réfugiés pour leurs enfants, c’est aussi la tolérance et le niveau de démocratie et de respect de la diversité qu’offre l’Europe, a-t-il dit.  Si nous avons des débats aussi animés sur les quotas d’installation c’est parce que nous souhaitons être aussi inclusifs que possible, a-t-il ajouté. 

S’agissant de la source et cause d’afflux de ces réfugiés, le Président du Conseil de l’Union européenne a prévenu que la crise syrienne ne sera pas réglée sans un dénominateur commun entre les différents acteurs.  Cette crise, a-t-il également prévenu, ne sera pas résolue par une simple formule qui permettra une répartition entre les différentes sphères d’influence.  Il a ensuite fait remarquer que la stabilité ne pouvait être instaurée avec les armes chimiques et les barils d’explosif lancés sur les civils.  À ceux qui estiment que Bachar al-Assad peut être une partie de la solution, le Président du Conseil de l’Union européenne a rappelé que des millions de civils syriens avaient fui les exactions du camp de Bachar al-Assad.  Il a expliqué que la seule option crédible était celle qui permettra au peuple syrien de recommencer une vie normale dans la région.

Par ailleurs, sur le front des changements climatiques, le Président du Conseil de l’Union européenne a espéré que la Conférence de Paris en décembre prochain permettra une percée qui servira, a-t-il dit, d’exemple d’action commune et harmonieuse face à ce défi.  Il a précisé que l’Union européenne s’engageait à réduire de 40% ses émissions de CO2 par rapport aux niveaux de 1990 en tête de ce processus.  « Sans un accord mondial, les efforts isolés de l’Europe ne pourront pas donner de résultats », a insisté le Président du Conseil de l’Union européenne, en estimant que les défis mondiaux ne pourront être levés que par le biais du multilatéralisme.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Donald Tusk
    Président du Conseil européen
  • S.E. M. Donald Tusk
    Président du Conseil européen
  • S.E. M. Donald Tusk
    Président
  • S.E. M. Herman VAN ROMPUY
    Président du Conseil européen
  • S.E. M. Herman Van Rompuy
    Président du Conseil européen
  • S.E. M. Herman Van Rompuy
    Président du Conseil européen
  • S.E. M. Herman Van Rompuy
    Président du Conseil européen