Président de l’Assemblée générale (clôture)

S.E. M. Mogens Lykketoft, Président de la 70e session de l'Assemblée générale

3 Octobre 2015 (70e session)

Président de l’Assemblée générale (clôture)
Statement Summary: 

M. MOGENS LYKKETOFT, Président de la soixante-dixième session de l’Assemblée générale, a déclaré que ce débat a vu la participation du plus grand nombre de chefs d’État et de gouvernement de l’histoire de l’ONU.  Il a été agréable de les entendre réitérer les valeurs et principes qui fondent la Charte des Nations Unies et l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 a été un moment historique, a-t-il dit.   

Résumant les thématiques abordées au cours du débat général, il a dit que l’un des messages entendu au cours de ces six derniers jours a porté sur le sort des migrants dans le monde.  Il a été dit que cette crise appelle une réaction mondiale, ancrée dans une approche des droits de l’homme.  Concernant la crise en Syrie, beaucoup de dirigeants ont appelé à l’implication des grandes puissances afin qu’elles contribuent à la recherche d’une solution politique.  Il a également été demandé que les obstacles à la paix entre Israël et la Palestine soient levés, tandis que les agissement des groupes extrémistes et terroristes ont été condamnés et qualifiés d’affront à la civilisation, a encore dit le Président.  Les dirigeants ont aussi souligné la nécessité de renforcer les préventions des conflits et de même, ils ont dans leur grande majorité, en particulier les petits États insulaires en développement, jugé impératif de parvenir à un accord juridiquement contraignant à la Conférence de Paris sur le climat.

Dans le domaine de la santé, des nouvelles rassurantes sont venues du côté de l’Afrique l’Ouest, où les pays concernés ont pu se sortir de la maladie à virus Ebola, notamment avec l’appui des Nations Unies et d’autres partenaires internationaux.  Les chefs d’État et de gouvernement ont par ailleurs placé beaucoup d’espoirs dans l’examen de haut niveau de la résolution 1325 du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité qui doit se tenir l’an prochain.  Concernant les questions organisationnelles et institutionnelles, ils ont à nouveau demandé une réforme du Conseil de sécurité, afin qu’il respecte les équilibres mondiaux, et plaidé pour plus de transparence dans la désignation du Secrétaire général des Nations Unies, a résumé le Président. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme María Fernanda Espinosa Garcés
    Présidente de la 73ème session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Miroslav Lajčák
    Président de la 72e Session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Peter Thomson
    Président de la 71e session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Sam Kahamba Kutesa
    Président de la 67e session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. John W. Ashe
    Président de la 69e session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Vuk Jeremić
    Président de la 68e session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser
    Président de la 66e session de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Joseph Deiss
    Président de l'Assemblée générale
  • S.E. M. Ali Abdussalam Treki
    President of the 64th session of the General Assembly