Pays-Bas

S.M. M. Willem-Alexander, Roi

28 septembre 2015 (70e session)

Statement Summary: 

Soixante-dix ans après sa création, l’ONU reste, pour le Roi WILLEM-ALEXANDER des Pays-Bas, une organisation dont les activités contribuent toujours à améliorer le monde, et la première organisation internationale de la paix, de la justice et du développement.  « Félicitations et merci pour avoir combattu pendant 70 ans le cynisme et le fatalisme », a déclaré le Roi, dont le pays est candidat à un poste non permanent au Conseil de sécurité pour la période 2017-2018.  Reconnaissant le rôle capital joué par l’Organisation, il l’a invité toutefois à se pencher sur « les objectifs qu’elle n’a pas pu atteindre ». 

Les Pays-Bas sont préoccupés par le mépris des droits de l’homme et la terreur qui prévalent dans certaines régions où des millions de personnes désespérées ont été déplacées, forcées de fuir la violence.  « Ce sont les victimes innocentes de l’intolérance, d’un comportement affligeant de tyrans », s’est-il indigné avant de souligner que cela remet en cause des années de travail pour le développement durable et qu’on ne pouvait plus regarder ailleurs.

En tant que l’un des plus grands donateurs humanitaires, les Pays-Bas lancent un appel aux autres nations pour qu’elles soutiennent aussi les Nations Unies.  Les Pays-Bas plaident également pour plus d’efficacité et d’efficience dans les efforts collectifs de paix et de sécurité.  Pour le Roi Willem-Alexander, c’est bien souvent le manque d’opportunités qui pousse des jeunes gens vers les organisations terroristes.  La discrimination et l’exclusion sont, selon lui, les causes profondes des maux du monde et, pour y remédier, il a proposé une approche en « 3D »: une combinaison entre défense, développement et diplomatie.  Dans ce domaine, les Pays-Bas ont une longue expérience, a-t-il assuré.  Fier de représenter le pays hôte de la Cour pénale internationale, le Roi a insisté sur l’importance de la lutte contre l’impunité.

Revenant à la catastrophe aérienne du vol Malaysia Airlines 17, pour laquelle des centaines de familles malaisiennes, australiennes et hollandaises sont toujours en deuil, il a rappelé qu’elles attendaient toujours les résultats de la résolution 2166 du Conseil de sécurité qui exige que les responsables de cet incident soient traduits en justice et que tous les États coopèrent pleinement à l’enquête.  Les Pays-Bas ne ménageront aucun effort tant que justice ne sera faite, a-t-il assuré.  Aucune organisation ne peut rester pertinente sans s’adapter aux nouvelles circonstances, a souligné le Roi qui a jugé particulièrement important pour l’ONU qu’elle fasse le bilan de ses propres performances et se pose la question de savoir si ses méthodes de travail sont toujours appropriées.  « Un tel examen est devenu urgent au bout de 70 ans », a-t-il estimé.  Le Conseil de sécurité, a-t-il insisté, doit être en mesure d’agir plus énergiquement face aux atrocités de masse et faire preuve de plus de retenue dans le recours au véto.  À cet égard, il a salué la proposition de la France. 

Allant plus loin, il a abordé la question de la légitimité du Conseil de sécurité où beaucoup de peuples ne se sentent suffisamment représentés, en particulier l’Afrique.  « Cela doit changer », a estimé le Roi.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mark Rutte
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mark Rutte
    Premier Ministre
  • S.E. M. Albert Koenders
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Mark RUTTE
    Premier Ministre
  • S.E. M. Franciscus Cornelis Gerardus Maria Timmermans
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Uri Rosenthal
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Uri Rosenthal
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jan Peter Balkenende
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jan Peter Balkenende
    Premier Ministre