Pérou

S.E. M. Gustavo Meza-Cuadra, Représentant permanent

2 Octobre 2015 (70e session)

Statement Summary: 

M. GUSTAVO MEZA-CUADRA (Pérou) a déclaré que le Pérou accordait une importance capitale à l’Agenda du développement durable à l’horizon 2030 car, pour la première fois de l’histoire, l’humanité s’est engagée à travers un instrument à portée universelle à éradiquer la pauvreté dans toutes ses formes, à promouvoir le développement durable au cours des 15 prochaines années sans que personne ne soit laissé de côté.  C’est dans cette perspective que le Pérou accorde une priorité à l’inclusion sociale et appelle à ce que les groupes marginalisés, en particulier les peuples autochtones, les personnes handicapées ou les migrants ne soient pas oubliés, a-t-il ajouté.  Mais pour que ce programme soit efficacement mis en œuvre, il faut des ressources appropriées et des investissements massifs dans les domaines de la santé et de l’éducation, en tenant compte des besoins des jeunes, de l’égalité entre les genres et de l’autonomisation de la femme.  Il faut parallèlement que la Conférence de Paris sur le climat aboutisse à un résultat ambitieux.  En tant que Président en exercice de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le Pérou aidera à parvenir à ce résultat, en coopération avec l’Appel de Lima pour l’action sur le climat, a assuré M. Meza-Cuadra. 

Comme pour le développement durable, les Nations Unies doivent aussi avancer dans le domaine de la paix et la sécurité internationales.  Dans ce contexte, le Pérou salue les progrès réalisés dans le processus de paix en Colombie, ainsi que le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis, même s’il continue d’appeler à la levée de l’embargo qui frappe l’île.  La question de Palestine devrait, pour sa part, être relancée avec l’appui du Conseil de sécurité.  Il devrait promouvoir un dialogue et pousser Israéliens et Palestiniens à vivre en paix, dans des frontières sécurisées.  Le statu quo n’est pas soutenable, a prévenu le représentant. 

Il faut aussi que la communauté internationale renforce ses capacités de réponse humanitaires et de lutte contre l’impunité.   La responsabilité de protéger ne saurait être éludée pour quelque pays que ce soit, a-t-il dit, en déplorant la situation en Syrie et les crimes qui y sont commis, notamment par le groupe extrémiste État islamique.  Le Pérou est en outre en faveur d’une réforme du Conseil de sécurité, afin de le rendre plus légitime.  Cette réforme implique une restriction du droit de veto.  C’est à cette fin que le Pérou a rejoint le Groupe ACT (Responsabilité, cohérence et transparence), chargé de rédiger un code de conduite pour l’action du Conseil de sécurité dans les crimes atroces, a encore déclaré le représentant.  Pour la première fois, a-t-il indiqué, son pays enverra des troupes en République centrafricaine, dans le cadre de la MINUSCA.

M. Meza-Cuadra a également indiqué que son pays avait fait des progrès significatifs en matière de lutte contre le trafic de drogues.  La stratégie nationale a ainsi permis, en 2013, une réduction de près de 14% des cultures illégales et une augmentation de plus de 40% des saisies de cocaïne.  Alors que l’Assemblée générale tiendra l’année prochaine une session extraordinaire sur le problème de la drogue, il est primordial de rappeler la primauté des conventions internationales et des stratégies nationales pour lutter contre ce phénomène.  En application du principe de responsabilité commune et différenciée, la communauté internationale doit renforcer la coopération internationale et le rôle de la Commission des stupéfiants des Nations Unies, a-t-il souligné en terminant son intervention.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Martin Vizcarra Cornejo
    Président
  • S.E. M. Gustavo Meza-Cuadra
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Pedro Pablo Kuzcynski Godard
    Président
  • S.E. M. Ollanta HUMALA TASSO
    Président
  • S.E. M. Ollanta Humala Tasso
    Président
  • S.E. M. Rafael Roncagliolo Orbegoso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ollanta Humala Tasso
    Président
  • S.E. M. Alan García Pérez
    Président
  • S.E. M. Jose Antonio Garcia Belaunde
    Ministre des affaires étrangères