Norvège

S.E. Mme Erna Solberg, Premier Ministre

30 septembre 2015 (70e session)

Statement Summary: 

Mme ERNA SOLBERG, Premier Ministre de la Norvège, a affirmé que les quatre graves crises humanitaires dans le monde actuellement sont en fait des crises politiques.  Des politiciens avides de pouvoir, des groupes armés et des chefs militaires ont ignoré la situation critique de leurs peuples en Iraq, au Soudan du Sud, en Syrie et au Yémen.  Quand les autorités étatiques ignorent l’état de droit ou ne respectent pas leurs obligations en matière de droits de l’homme, le résultat est souvent le chaos et le conflit, a-t-elle indiqué.  En 2015, a-t-elle rappelé, les Nations Unies ont procédé à trois importants examens des opérations de paix, de l’architecture de consolidation de la paix et de la résolution 1325 du Conseil de sécurité.  Ces examens seront d’importants outils pour améliorer notre travail sur la paix, la sécurité, les droits de l’homme, la médiation et la prévention de conflit, a-t-elle dit.  En outre, elle a exhorté tous les États Membres à se joindre à la proposition de code de conduite permettant au Conseil d’agir de manière décisive contre les atrocités de masse et a apporté son appui à l’initiative française de suspendre le recours au droit de veto dans ces situations.

Concernant le conflit en Syrie, l’expansion des groupes extrémistes doit être arrêtée, a poursuivi le Premier Ministre, indiquant que la Norvège adhèrera aux normes internationales en réponse à la crise des migrants.  « Nous sommes d’accord pour recevoir un nombre élevé de réfugiés qui viennent des pays voisins de Syrie », a précisé Mme Solberg, annonçant l’organisation dans son pays d’une conférence des donateurs en coopération avec l’Allemagne et les Nations Unies. 

Elle a estimé également que le développement durable ne serait pas possible sans le respect des droits de l’homme, se prononçant pour que l’ONU dispose d’un pilier fort et affirmé sur les droits de l’homme.  Par ailleurs, les Nations Unies ne doivent pas être vues comme un fardeau coûteux mais comme une organisation proposant des solutions mutuellement avantageuses aux États Membres.  Elle a cité en exemple la Convention sur le droit de la mer et le Sommet sur les changements climatiques de Paris, qui sera à son avis une occasion pour assumer nos responsabilités et à entreprendre des actions.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Erna Solberg
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tore Hattrem
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. Mme Erna Solberg
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Erna SOLBERG
    Premier Ministre
  • S.E. M. Espen Barth Eide
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Espen Barth Eide
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Espen Barth Eide
    Vice-Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Tine Mørch Smith
    Représentant permanent
  • S.E. M. Jonas Gahr Støre
    Ministre des affaires étrangères