Liban

S.E. M. Tammam Salam, Président du Conseil

30 septembre 2015 (70e session)

Lebanon
Statement Summary: 

M. TAMMAM SALAM, Président du Conseil des ministres du Liban, tout en saluant les efforts des pays européens pour accueillir de nombreux réfugiés syriens, a prévenu que la meilleure solution à ce problème était de traiter les sources de cette tragédie humaine.  Il a lancé un nouvel appel à la communauté internationale, en particulier à toutes les grandes puissances, à faire cesser les combats sur le sol syrien en trouvant une solution politique qui préserve l’unité, l’indépendance et l’intégrité territoriale du pays, tout en comblant les besoins d’un peuple qui aspire à vivre dans la liberté et la dignité.

Le Président a souligné le poids énorme que pèsent sur le Liban les réfugiés syriens, au nombre d’un million et demi, ce qui représente un tiers de sa propre population.  Les capacités des infrastructures publiques et des communautés d’accueil sont étirées au maximum, a-t-il dit, en constatant que, dans un même temps, les donateurs internationaux invoquaient une « soi-disant fatigue » pour diminuer le niveau de leur aide.  Il leur a cependant demandé de respecter leurs obligations internationales en tenant les promesses faites dans le plan de réponse lancé en décembre dernier en collaboration avec l’ONU et a souligné le principe de responsabilité partagée et de partage du fardeau entre les pays.

Le problème des personnes déplacées est seulement l’une des répercussions que subit le Liban du fait de la crise syrienne, a indiqué le Président, en évoquant la détention par des groupes terroristes d’un groupe de militaires libanais depuis plus d’un an.  

M. Salam a fait remarquer que son pays, « oasis de la coexistence entre les membres de différentes religions et sectes », était fier de sa diversité, au moment précis où les évènements au Moyen-Orient menacent cette diversité sociale, culturelle et religieuse.  Il a donc jugé important de préserver l’entité libanaise pour protéger ce qui reste de pluralisme au Moyen-Orient. 

En ce qui concerne l’accord récemment conclu avec l’Iran sur son programme nucléaire, M. Salam a espéré qu’il ouvrirait un nouveau chapitre dans les relations internationales qui se refléterait positivement sur la situation du Liban.  Il a plaidé en faveur de relations normalisées entre les pays de la région, sans ingérence dans leurs affaires intérieures ou de manipulation.  Enfin, le Président du Conseil des ministres libanais a remercié la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et appelé la communauté internationale à obliger Israël à cesser ses violations de la souveraineté du Liban.  Il a aussi dénoncé l’occupation des terres palestiniennes et le blocus imposé à la bande de Gaza.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes