Guinée

S.E. M. François Lounceny Fall, Ministre d'État

3 Octobre 2015 (70e session)

S.E. M.François Lounceny Fall

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. FRANÇOIS LOUNCENY FALL, Ministre d’État, Ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, a déclaré que la prospérité que nous voulons partager est gravement menacée par la violence sur fond d’extrémisme et d’intolérance.  L’exclusion, source de frustration, met également en péril la démocratie et la bonne gouvernance, tandis que le Proche-Orient est toujours en proie aux pires souffrances, notamment avec l’occupation de la Palestine.  La Guinée exhorte donc la communauté internationale à tout mettre en œuvre pour la reprise des négociations entre Israël et l’État de Palestine, condamnés à vivre côte à côte, a-t-il ajouté.

Concernant l’Afrique, il a déclaré qu’elle sort peu à peu de sa torpeur, en renouant notamment avec la croissance économique et en investissant dans le renforcement de ses capacités de défense et de sécurité.  Mais elle fait également face à la flambée du terrorisme et c’est pour cela qu’il faut trouver les voies et moyens pour endiguer ce fléau, y compris en éliminant les inégalités et en renforçant la culture démocratique, les droits humains et les libertés fondamentales, a-t-il aussi déclaré.

M. Fall a dit que la réalisation des 17 objectifs ambitieux du Programme de développement durable à l’horizon 2030 nécessitera une mobilisation de ressources adéquates.  La Guinée fonde l’espoir que la Conférence de Paris sur le climat débouchera sur un accord juridiquement contraignant et appelle d’ores et déjà les États à contribuer au Fonds vert pour le climat.  Il faut adapter notre vision de la gestion des affaires du monde aux réalités actuelles, a poursuivi le Ministre.  Le système international doit être réformé et permettre la pleine participation de tous à l’évolution du monde.  Il faut donc renforcer l’Assemblée générale et démocratiser le Conseil de sécurité.  La Guinée, a dit le Ministre, soutient l’initiative de la France et du Mexique visant à encadrer l’usage du droit de veto, « à condition que cette mesure s’applique de manière équitable à toutes les régions du monde ».

Il s’est réjoui de la reprise des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis, en arguant que l’Histoire prouve une fois de plus qu’en privilégiant la négociation et le dialogue au détriment de l’usage de la force, il est possible d’aplanir les divergences les plus profondes.  C’est dans ce contexte que le Ministre s’est aussi réjoui de l’aide apportée par les Nations Unies et les autres partenaires dans la signature de l’accord global du 20 août dernier entre la mouvance présidentielle et l’opposition guinéenne.  Les élections qui doivent se tenir le 11 octobre prochain marqueront pour la Guinée un nouveau départ vers son véritable développement économique et social, a-t-il assuré, sans oublier de remercier la communauté internationale pour l’aide qu’elle a apportée à la lutte contre la pandémie d’Ebola. 


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Tribune

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Alpha Condé
    Président
  • S.E. M. Alpha Condé
    Président
  • S.E. M. Alpha Condé
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. François Lounceny Fall
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Edouard Niankoye Lama
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alpha Condé
    Président
  • S.E. M. Bakary Fofana
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alexandre Cécé Loua
    Ministre des affaires étrangères