Danemark

S.E. M. Lars Løkke Rasmussen, Premier Ministre

28 septembre 2015 (70e session)

Denmark
Statement Summary: 

« Comment peut-on comparer le monde d’aujourd’hui à celui de nos grands-parents? » a demandé M. LARS LØKKE RASMUSSEN, Premier Ministre du Danemark.  La réponse est simple: des millions de personnes sont sorties de la pauvreté et de plus en plus d’enfants ont été scolarisés et même le nombre et l’ampleur des conflits armés sont sur le déclin.  Pourtant cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de nouveaux défis à relever.  « Nous vivons dans un monde en évolution où les conflits restent la plus grande menace pour l’humanité, notre planète est mise sous pression et l’extrémisme est en montée », a constaté le Premier Ministre pour lequel, dans ce monde complexe, il n’existe pas de solution toute faite.  Pour son gouvernement, la paix et la sécurité restent une priorité absolue, et il a regretté que trop souvent la coopération et le dialogue soient remplacés par l’usage de la force.  Dénonçant les violations inacceptables du droit international et du principe d’intégrité territoriale, il a expliqué que le Gouvernement danois continuait d’appuyer les efforts visant un règlement politique en Syrie et qu’il faisait partie de la coalition internationale contre Daech.  En Afrique, le Danemark a décidé de revoir à la hausse sa contribution à la Mission de l’ONU au Mali.

Tous ces conflits ont pour conséquence des flux de réfugiés sans précédent et « nous devons les protéger », a déclaré M. Rasmussen pour lequel il s’agit d’une responsabilité collective que le Danemark prend très au sérieux.  Il en a voulu pour preuve que l’année dernière, son pays était le deuxième pays européen à accueillir le plus de réfugiés syriens.  

Les motivations des migrants économiques sont compréhensibles, selon lui.  Il a insisté sur le fait que la réponse doit impérativement passer par une croissance inclusive de toutes les nations.  À cet égard, le Danemark tient à remarquer qu’il a systématiquement honoré l’engagement pris d’allouer 0,7% de son PNB à l’aide publique au développement (APD) et qu’il vient d’allouer 100 millions d’euros supplémentaires aux efforts humanitaires pour faire face à la situation des réfugiés syriens.  M. Rasmussen en appelle à tous les États pour revoir à la hausse leur APD.

M. Rasmussen a également abordé la question de la crédibilité des Nations Unies et a estimé qu’il fallait un Conseil de sécurité qui puisse réellement faire face aux conflits en temps et en heure et qui soit le reflet du monde tel qu’il existe aujourd’hui. 

S’agissant des droits de l’homme, « qui sont le fondement de la liberté et de la justice dans le monde », il a regretté que beaucoup de personnes ne vivent toujours pas en démocratie.  Les femmes sont, selon lui, le moteur du développement durable et, par conséquent, le Danemark est un fervent défenseur du droit de la femme.  Dans cet esprit, il organisera l’année prochaine une conférence sur le rôle des femmes dans le développement durable, a dit le Premier Ministre qui a aussi rappelé que le Danemark se portait candidat au Conseil des droits de l’homme pour la période 2019-2021.

Abordant la question du développement durable, il a lancé un appel à l’action qui nécessitera des financements importants qui ne pourront être levés qu’en partenariat avec le secteur privé et la société civile.  À ce titre, il a espéré que sur la question des changements climatiques, qui font intrinsèquement partie de l’agenda du développement durable, il sera possible de parvenir à un accord ambitieux et juridiquement contraignant à Paris en décembre.

Au cours des 70 dernières années, les progrès ont été remarquables et nous sommes tombés d’accord sur un nouveau Programme.  Maintenant il faut agir pour prouver « à nos petits enfants que nous sommes à la hauteur des promesses faites ».


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent
  • S.E. Mme Helle Thorning-Schmidt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent
  • S.E. M. Carsten Staur
    Président de la délégation