Chine

S.E. M. XI Jinping, Président

28 septembre 2015 (70e session)

China
Statement Summary: 

M. XI JINPING, Président de la Chine, a rappelé que le 3 septembre dernier, la Chine avait célébré le soixante-dixième anniversaire de sa victoire contre l’occupation japonaise, soulignant ainsi sa contribution à la victoire du monde antifasciste.  Il faut examiner l’histoire avec une forte conscience humaine, a-t-il dit.  Selon le Président chinois, le passé ne peut être modifié, mais l’avenir peut être façonné.  Il ne faut pas que l’humanité oublie les enseignements de l’histoire, le but étant de transmettre le flambeau de la paix d’une génération à l’autre.

Le monde connaît un processus historique d’évolution accélérée, a-t-il déclaré.  La mondialisation et l’avènement de l’ère de l’information ont favorisé l’ascension des forces sociales productives, mais a provoqué dans le même temps de nouvelles menaces et de nouveaux défis que nous devons relever.  Nous devons renouveler nos buts et engagements en faveur de la Charte des Nations Unies et créer une communauté pour un avenir partagé, a poursuivi M. Xi.

Le Président de la Chine a appelé à la mise en place de partenariats pour permettre aux pays de travailler sur un pied d’égalité et de mieux se comprendre.  Tous les pays sont égaux, les pays puissants ne devant pas intimider les plus faibles, a-t-il dit, mettant l’accent sur la nécessité de respecter le principe de souveraineté.

Il convient de forger un partenariat aux niveaux mondial et régional, a insisté M. Xi, pour qui la recherche de partenariats est préférable à celle d’alliances.  Il faut privilégier la justice contre la défense des intérêts particuliers, a-t-il ajouté.

La loi de la jungle fait que les faibles sont à la merci des forts, a déclaré le Président chinois.  Ce n’est pas ainsi, selon lui, que les relations doivent fonctionner.  Ceux qui agissent de la sorte se tirent une balle dans le pied, a-t-il estimé, invitant certains États à abandonner la logique de la guerre froide, et appelant à privilégier le rôle central de l’ONU et du Conseil de sécurité pour maintenir la paix internationale.

M. Xi a également plaidé pour la promotion d’un développement ouvert, novateur et inclusif, qui profite à tout un chacun.  La prospérité mondiale ne peut être fondée sur un marché qui n’a pas de contraintes morales.  Le fossé entre riches et pauvres n’est pas viable et est injuste, a-t-il expliqué, jugeant que le développement n’avait de sens que s’il est inclusif et durable.  Il faut, a-t-il dit, un esprit d’ouverture, une aide mutuelle et une coopération dite « gagnant-gagnant ».

De même, est-il nécessaire, selon le Président chinois, de concilier le développement industriel et la protection de la nature et de trouver l’harmonie entre l’humanité et la nature.  Un environnement fort est vital pour l’avenir de l’humanité.  La Chine, a-t-il ajouté, assumera sa part de responsabilité et continuera à jouer son rôle pour la cause commune de la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

La Chine est attachée au développement pacifique, a déclaré M. Xi.  Quelle que soit sa puissance future, elle ne cherchera jamais d’expansion ou à asseoir une sphère d’influence.  Elle continuera d’apporter des contributions au développement mondial.  Nous sommes prêts à mettre en commun nos expériences en matière de développement, a-t-il dit, invitant d’autres pays à monter à bord du train rapide de la Chine.  Le vote de la Chine à l’ONU appartiendra toujours aux pays en développement, a-t-il lancé.

M. Xi a annoncé, sous les applaudissements, que la Chine avait décidé d’établir un fonds de développement d’un milliard de dollars sur dix ans pour soutenir les activités de l’ONU en faveur du développement.  En outre, a-t-il déclaré, la Chine va affecter 8 000 soldats aux forces en attente du maintien de la paix.  Elle octroiera enfin 100 millions de dollars à l’Union africaine pour appuyer la force africaine en attente et renforcer ainsi sa capacité à résoudre les crises sur le continent.


Source

---------------

Droit de réponse (2 Octobre 2015)

Première Déclaration:

Revenant sur les propos tenus aujourd’hui par le Secrétaire d’État aux affaires étrangères des Philippines, le représentant de la Chine a déclaré que la revendication de certaines îles de la mer de Chine occupées illégalement par les Philippines avait des « fondements juridiques ».  Nous souhaitons obtenir un règlement pacifique de cette question sur la base des faits historiques et du droit international, considérant qu’« agir en justice » ne ferait que compliquer la situation et mettre en péril la stabilité en mer de Chine méridionale.  Dans l’intervalle, nous sommes opposés à la pratique qui consiste pour certains pays à tirer parti de cette situation, a ajouté le représentant.

Source: GA/11700

---------------

Deuxième Déclaration:

Reprenant de nouveau la parole, le représentant de la Chine a jugé que l’invasion illégale et l’occupation de certaines îles dans la mer de Chine sont à l’origine du différend.  La position de la Chine est la non-acceptation et elle ne changera pas.

Source: GA/11700

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Wang Yi
    Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Li Keqiang
    Premier ministre
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wang Yi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yang Jiechi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Yang Jiechi
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wen Jiabao
    Premier Ministre
  • S.E. M. Hu Jintao
    Président