Côte D’Ivoire

S.E. M. Claude Stanislas Bouah-Kamon, Représentant permanent

3 Octobre 2015 (70e session)

Côte D’Ivoire
Statement Summary: 

M. CLAUDE BOUAH-KAMON (Côte d’Ivoire) s’est déclaré interpellé par l’insupportable tragédie humaine du phénomène migratoire actuel et s’est incliné devant la mémoire de « nombreux disparus de la Méditerranée ».  Face à ce drame humanitaire, a-t-il dit, la communauté internationale doit, dans une approche concertée, globale et cohérente, trouver une réponse humaine à la crise des migrants et des réfugiés, qui fuient la pauvreté, la misère, la violence et les guerres au péril de leur vie.  « Il en va de notre responsabilité commune », a-t-il insisté.

M. Bouah-Kamon a voulu que l’on réfléchisse à l’avenir de l’ONU dans ce monde en proie à des mutations de tous ordres.  Boko Haram, a-t-il dit, qui est devenu « l’État islamique en Afrique de l’Ouest » continue de semer désolation et terreur tandis que la cybercriminalité prend de l’ampleur, et la pauvreté, en dépit des efforts engagés pour son éradication, est toujours une préoccupation et un facteur qui handicape le développement et le bien-être des peuples.  S’agissant de son pays, le représentant a estimé que l’année 2015 est une « année charnière » en raison de la tenue, à partir du 25 octobre prochain, des élections générales ouvertes et inclusives.  Il s’est félicité de la récente décision du Conseil de sécurité, dans sa résolution 2226 (2015) du 25 juin dernier, autorisant l’ONUCI à apporter un appui logistique aux élections.

Le Gouvernement a mis en place le « Cadre permanent de dialogue avec l’opposition » et mettra tout en œuvre afin de garantir la crédibilité du processus électoral en vue de consolider la paix retrouvée ».  Le représentant a aussi indiqué que la Commission nationale pour la réparation et l’indemnisation des victimes (CONARIV), mise en place par le Gouvernement en vue de parachever les travaux de la Commission Dialogue, vérité et réconciliation (CDVR), procède actuellement à l’indemnisation des victimes.  Le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) a été achevé avec succès avec un taux de réinsertion de 85% des ex-combattants, a ajouté le représentant.      


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Daniel Kablan Duncan
    Vice-président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. Daniel Kablan Duncan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alassane Ouattara
    Président
  • S.E. M. JEAN-MARIE KACOU GERVAIS
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Laurent Gbagbo
    Président